Subscribe

Fabius sur la France dans l’OTAN : “allié oui, aligné non”

Le ministre français des Affaires étrangères explique sa vision de la place de la France au sein de l’Alliance atlantique, dans une tribune publiée dans le New York Times ce mercredi.

“La France est un allié exerçant sa responsabilité de membre fondateur, engagé au service de valeurs communes, mais qui n’hésite pas, si nécessaire, à faire valoir loyalement ses différences”, écrit Laurent Fabius dans le quotidien américain The New York Times (version en français ici). “Cette position est conforme à celle que nous avions défendue notamment lors du débat de 2009 sur la réintégration de la France dans le commandement intégré : allié oui, aligné non.”, continue-t-il, reprenant à son compte une formule mitterrandienne.

Rappelant l’opposition du Parti socialiste au retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN décidé par Nicolas Sarkozy, l’actuel ministre des Affaires étrangères souligne que cette réintégration ne doit se traduire “ni par une banalisation de notre politique étrangère, ni par une altération de nos capacités de décision et d’action, mais au contraire par un accroissement de notre influence et de nos capacités.”

Laurent Fabius en profite pour énoncer les principales orientations contenues dans le rapport remis récemment par l’ancien ministre socialiste Hubert Védrine au président de la République François Hollande sur la place de la France dans l’organisation nord-atlantique, afin de “renforcer notre influence au sein de l’Alliance, en nous y montrant vigilants, et être plus volontaristes pour construire l’Europe de la défense.” Et de citer au moins trois objectifs.

Un partage des responsabilités

Tout d’abord, “l’OTAN doit rester pour la France un instrument privilégié de la relation transatlantique, au nom de valeurs et d’intérêts que nous partageons entre Européens d’un côté, Américains et Canadiens de l’autre”, insiste le locataire du Quai d’Orsay, qui mentionne le retrait des troupes d’Afghanistan, la mise en place d’un dispositif de défense anti-missile, le développement de l’Europe de la défense, ou la lutte contre la piraterie et le terrorisme.

Par ailleurs, “une réflexion sereine doit être menée sur un nouveau partage des responsabilités de sécurité et de défense entre Européens et Américains, facilitée par la réélection du président Obama”, poursuit le ministre. “La crise libyenne a montré que des Européens pouvaient prendre leur part dans la gestion, réussie, d’un conflit. Nous avons assumé l’essentiel des risques, des responsabilités, et des contributions militaires. Mais cette crise a aussi montré que nous avions encore besoin de l’appui apporté par les Etats-Unis.”

En ligne de mire du diplomate français, les crises et les violences qui agitent toujours le Sahel et le Moyen-Orient. “Dans quelques mois, l’Union devra jouer par exemple tout son rôle, en soutien des Nations unies, pour aider le Mali à recouvrer sa souveraineté et à lutter contre le terrorisme. Pour la même raison, il serait bon de réfléchir dès à présent, aux responsabilités qu’elle devra assumer aux côtés des futures autorités syriennes.”

Enfin, “les actions lancées en faveur de l’Europe de la défense doivent être poursuivies”, rappelle Laurent Fabius. “L’OTAN peut apporter sa contribution mais c’est d’abord aux Européens d’y travailler entre eux.” Pour que l’Union européenne se dote d’une politique étrangère efficace, “nous allons poursuivre le travail de conviction auprès des institutions et de l’ensemble de nos partenaires européens, y compris britanniques.”

Objectif du ministre des Affaires étrangères : “L’ensemble de ces orientations doit permettre à la France de garantir son indépendance et ses capacités d’action dans un monde nouveau et alors que nous sommes soumis à de fortes contraintes budgétaires. Nous pourrons ainsi demeurer une ‘puissance d’influence’ dont la voix est attendue, entendue et respectée.” Reste à savoir si cet appel sera entendu par l’organisation transatlantique sous domination américaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related