Subscribe

Fashion Week, Joseph Altuzarra cartonne

La fièvre du samedi soir… Même sans Travolta, c’est possible ! Il n’y avait qu’à pointer le bout de son nez au Milk Studios pour assister au défilé vigilance orange de Joseph Altuzarra, le nouveau roi de la mode.

La foule est immense, les invités mettent en évidence leur invit’ histoire de… et quelques badauds attendent sur le trottoir d’en face pour entr’apercevoir quelqu’un, quelque chose. Des sacs de couturier à gauche, à droite. Des bouches maquillées de rouge, des rires entre copines. Les caméras et appareils photos sont prêts à flasher. Soudain, un moment indicible, silencieux et bruyant, arrêt sur image et accélération. Carine Roitfeld, la rédactrice en chef de Vogue France, fait son apparition. Le zoom de l’appareil photos manque de réglages, ce n’est pas DU TOUT le bon moment ! « Carine, s’il vous plaît, je peux vous prendre en photo ? » Elle pose. Superbe ! C’est super ! Le défilé peut commencer.

Altuzarra se réinvente sous nos yeux. Lors de sa précédente collection, le styliste avait essentiellement travaillé sur le noir, les tissus comme le cuir, les lacets, la fourrure. Et si l’on retrouve évidemment le ton général, c’est à dire l’aspect sexy, les formes irrégulières et le patchworking, son style printemps-été 2011 est un clin d’œil en couleurs à l’atmosphère fin sixties, début seventies. Du satin dans vos armoires, de l’argent, du jaune et des couleurs vives, une plume plaquée sur la tête et une ceinture de corde… tout cela c’est bien, encore faut-il ne pas oublier le soutien-gorge légèrement conique (qu’on s’entende bien… pas non plus celui des personnages féminins de la série Mad Men). Et pour conclure, on retrouve le python, l’abstrait, et on (re)découvre – ça faisait longtemps – les motifs africains.

Plus tôt dans la journée, le défilé Lacoste… La ligne 2011 est colorée, à la fois fun et élégante. Quelques modèles avec logos, des pull-overs et des polos. La marque reste fidèle à elle-même. Le show de Prabal Gurung, l’un des douze nouveaux couturiers soutenus par le programme CFDA Fashion Incubator. Celui de la créatrice anglaise Charlotte Ronson. Et des événements hors Lincoln Center, notamment l’Open Day organisé par le groupe Fournier communications, Upper East side, durant lequel étaient offerts des produits de beauté français : Orlane, Talika, Patyka, Leonor Greyl et Votre Vu.

Une after party. Alors on sabre encore le champagne ce soir ?!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related