Subscribe

Fashion week : Sophie Reyes fait danser ses créations à Chelsea

La créatrice française Sophie Reyes a organisé son premier defilé new-yorkais à l’occasion des French Tuesdays, dans une boîte de nuit de Manhattan. Surprise : ce sont des circassiens et des danseurs de ballet qui ont présenté les robes couture et prêt-à-porter de la toulousaine.

D’entrée de jeu, on sait que l’on n’assiste pas à un défilé classique. La première silhouette est perchée sur des pointes et parée d’une robe rouge écarlate décorée de pierres qui scintillent. Le modèle en “robe-bijou” est une ballerine qui dansera sur Formidable de Stromaé, allant jusqu’à faire le grand écart, sous nos yeux ébahis. Sa performance sera suivie – outre la présentation des tenues par des mannequins traditionnels – par une danse de couple particulièrement périlleuse et un spectacle de tissu aérien d’une acrobate en justaucorps couleur chair.

C’est une première pour Sophie Reyes, et elle semble avoir voulu marquer le coup. Cette créatrice originaire de Toulouse réalise un rêve : faire défiler ses robes à New York. Habituée du festival de Cannes, où elle installe un showroom chaque année depuis maintenant huit ans, elle ne dévoilera pas le nom de ses clientes les plus connues. “J’ai habillé des célébrités, parfois américaines, mais je ne peux rien dire car elles sont souvent sous contrat avec de grandes marques.”

Le collection couture printemps/été 2015 associe les matières nobles, telles que la soie, la dentelle et le cuir. Sophie Reyes prend un malin plaisir à marier les contraires, à superposer les différents volumes et à jouer avec la transparence. Le tout est souvent parsemé de strass Swarovski, de paillettes, de brillants. La touche cannoise est sans conteste présente.

Sa collection prêt-à-porter hiver 2014/2015, montrée en première partie du défilé, est composée d’un grand nombre de vêtements “modulables”. Des jupes évasées “dézipables” découvrant des jupes droites, des capes à détacher, des jupons transparents dont on peut se séparer. “La femme Sophie Reyes est une femme qui sait s’adapter, c’est une femme caméléon. Américaine ou Française je ne sais pas, sûrement un peu des deux”, déclare la créatrice.

La soirée a été organisée en collaboration avec la toute jeune société événementielle Just Oui, qui propose des soirées “à la française” et les French Tuesdays chargés de trouver le lieu. Florence Routoulp, directrice de Just Oui, admet avoir sauté sur l’occasion : “on sait très bien que les Américains sont ‘fanas’ de la culture française. Avec le réseau de French Tuesdays, qui organise des événements dans les plus grandes villes du monde, on a pu programmer cette soirée au Marquee de New York, l’un des plus beaux clubs de la ville. Nous espérons qu’elle marquera le lancement de beaucoup d’autres événements de ce style.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related