Subscribe

Fin de l’aventure “Ushuaïa” pour Nicolas Hulot sur TF1

Quelques mois après son échec à la primaire (Europe écologie – Les Verts) pour la présidentielle, Nicolas Hulot a mis fin à près de 25 ans de collaboration avec TF1, où son magazine “Ushuaïa”, d’abord axé sur l’aventure avant d’être consacré à la découverte du monde, a fait de lui une star.

TF1 diffuse jeudi soir un “Ushuaïa nature” consacré au Tchad et trois autres émissions doivent encore être diffusées en prime time courant 2012. Mais c’est une des plus anciennes émissions de la télévision française qui va s’arrêter. Baptisé “Ushuaïa, le magazine de l’extrême” (en hommage à la capitale de la Terre de Feu en Argentine, une des villes les plus australes du monde) à sa création en 1987, le magazine hebdomadaire de deuxième partie de soirée était à l’origine centré sur l’aventure et les sports extrêmes.

Succès d’audience, Ushuaïa a tôt consacré Nicolas Hulot comme une star de la TV. Sa façon, inédite à l’époque, de se mettre en scène – il court, il plonge, il escalade, il vole en parapente… – constitue sa marque de fabrique.

Arrêté en 1995 au profit d’une autre émission qui lui est également confiée (“Opération Okavango”), “Ushuaïa Nature” reprend en 1998, centré sur la découverte du monde, l’environnement, les animaux et les populations, autant de thèmes de plus en plus chers à l’animateur. Trimestriel, le magazine est programmé en première partie de soirée.

L’émission, si elle coûte cher à produire, lui apporte néanmoins de confortables revenus grâce aux royalties de nombreux produits dérivés gérés par TF1, qui possède la marque depuis 1989.

“Pas de commentaire”

La fin de la collaboration entre Nicolas Hulot, 56 ans, et la chaîne a été annoncée par Le Parisien/Aujourd’hui en France aujourd’hui. “Il a été mis fin au contrat à durée indéterminée (de l’animateur), déjà suspendu à l’occasion des primaires chez les écologistes”, a précisé au quotidien un porte-parole de TF1. “Ushuaïa est une émission de très grande qualité, mais Nicolas Hulot a décidé de donner un nouveau virage à sa carrière”.

Cette information a été confirmée par la chaîne, qui, tout en rendant hommage “à un très grand homme de télévision” pour qui elle nourrit “beaucoup d’affection”, a précisé qu’elle demeurait un partenaire étroit de sa Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH). Cette dernière, fondée en 1990, “s’est donné pour objectif de modifier les comportements individuels et collectifs pour préserver la planète”. TF1 a également souligné que si à l’avenir Nicolas Hulot envisageait de monter une nouvelle émission, elle serait la première à l’examiner de près.

Enfin la chaîne a tenu à préciser que si l’audience s’est légèrement érodée ces dernières années, l’arrêt de l’émission n’avait aucun rapport avec cela. “Ushuaïa n’a jamais été abordé sous l’angle exclusif de l’audience”, a-t-on assuré. La dernière programmation, le 29 décembre 2010, avait rassemblé 4,3 millions de téléspectateurs.

Du côté de Nicolas Hulot, sa Fondation a seulement indiqué qu’il était en déplacement privé et non joignable et qu’il ne fera “pas de commentaire” avant sans doute “le début d’année”. “Ushuaïa”, ça “ne concerne pas la Fondation, le combat de Nicolas Hulot pour l’écologie”, a-t-on également précisé. Nicolas Hulot avait repris fin novembre la présidence de sa Fondation qu’il avait abandonnée en avril pour se lancer dans la primaire EELV, perdue face à Eva Joly, retrouvant ainsi son rôle d’électron libre du combat en faveur de l’environnement.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related