Subscribe

FMI : Christine Lagarde plaide sa candidature au Brésil

La ministre française de l’Economie Christine Lagarde est arrivée lundi matin à Brasilia pour plaider sa candidature à la tête du FMI, première étape d’une tournée visant à obtenir le soutien des grands pays émergents, a-t-on indiqué de source française.

Mme Lagarde devait avoir un entretien suivi d’un déjeuner de travail avec son homologue brésilien Guido Mantega puis rencontrer le président de la Banque centrale brésilienne Alexandre Tombini.

Elle sera suivie à Brasilia mercredi par le directeur de la Banque centrale du Mexique, Agustin Carstens, rival déclaré de Mme Lagarde.

La ministre française est donnée comme la successeur probable de Dominique Strauss-Kahn, inculpé à New York de crimes sexuels et contraint à la démission de son poste de directeur du Fonds monétaire international.

La candidature de la ministre française est sortie renforcée du sommet du G8 de Deauville, en France, où elle a engrangé les soutiens.

Pour le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, l’affaire est entendue après ce sommet qui a réuni les grands pays industriels. “Parmi les huit chefs d’Etat et de gouvernement, plus le président de la Commission européenne et le président du Conseil européen, qui étaient là, il y avait unanimité pour soutenir Christine Lagarde”, a-t-il assuré sur la télévision française Canal+.

Américains et Européens disposent d’une majorité de voix au sein de l’organisation financière.

Les pays émergents protestent contre la mainmise de l’Europe sur ce poste mais n’ont pu s’entendre sur un candidat commun. Ils devraient donc finalement se rallier à la candidature de la Française tout en cherchant à obtenir en compensation plus de poids à la direction du FMI, selon une source diplomatique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related