Subscribe

Focus on french Cinema 2012 : demandez le programme !

Du 23 au 25 mars, l’Alliance Française de Greenwich (New York), organise la huitième édition de son festival Focus on French cinema. Au programme, 12 films français, dont certains diffusés pour la première fois aux Etats-Unis.

Tout comme l’année 2012 pour le cinéma français, la huitième édition du  festival Focus on French cinema organisé par l’Alliance française de Greenwich s’annonce comme un bon cru. “Tous les genres seront représentés avec des films forts et variés”, annonce Catherine Lamairesse, la présidente du festival.

Le festival peut s’enorgueillir cette année de la venue des acteurs Quentin Challal et Xavier Robic, ainsi que de la présence du réalisateur Mathieu Lalande.

Moment fort du festival, l’Opening Night mettra à l’honneur le film Angèle et Tony (trois nominations aux Césars 2011) d’Alix Delaporte. Une histoire d’amour chaotique entre un pêcheur normand et une jeune mère un peu paumée.

On se fera des sueurs froides avec L’assaut de Julien Leclercq. Un film qui retrace l’assaut du GIGN lors de la prise d’otages de Marseille-Marignane en 1994. Le film sera présenté le jeudi 22 mars dans la soirée.

Egalement à l’affiche, Des hommes libres d’Ismael Ferroukhi. Un film qui exhume un pan méconnu de l’Histoire de France : le rôle de certains immigrés maghrébins dans la Résistance. Avec les excellents Michael Lonsdale et Tahar Rahim.

On retrouvera Vincent Lindon dans Pater, d’Alain Cavalier, qui explore les relations entre un réalisateur et un acteur improvisant des dialogues entre un président de la république et son premier ministre.

Vincent Lindon sera de nouveau à l’écran dans La permission de minuit réalisé par Delphine Gleize. Un film profond dans lequel l’acteur incarne avec justesse un personnage de médecin face à un enfant gravement malade.

Changement de ton avec Les émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris. Une comédie burlesque, aux accents rétro qui se situerait quelque part entre Amélie Poulain et Charlie et la chocolaterie. Avec Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré.

Avant l’aube, de Raphael Jacoulot avec Jean-Pierre Bacri, Vincent Rottiers et Sylvie Testud. Un film policier à la Chabrol qui nous emmène dans un hôtel de luxe isolé des Pyrénées, ce qui n’est pas sans rappeler Shining.

Une jolie découverte ensuite avec Le fils à Jo, premier long métrage signé Philippe Guillard. Une histoire de ballon (de rugby) et de copains.

Des vents contraires, le deuxième long métrage de Jalil Lespert, est adapté d’un livre d’Olivier Adam. Le film mêle polar et sentiments. Il est axé autour de la disparition inquiétante de Sarah (Audrey Tautou) et le cheminement personnel douloureux de son mari (Benoît Magimel).

Impardonnables, le dernier film d’André Téchiné, est une adaptation très libre du roman de Philippe Djian. Avec Carole Bouquet, André Dussollier et Mélanie Thierry.

Enfin, Un heureux évènement est tiré du roman de Eliette Abecassis qui avait fait controverse en 2005 lors de sa parution à cause de sa manière d’aborder les tabous de la maternité. Avec Rémi Bezançon, Louise Bourgoi, Pio Marmaï et Josiane Balasko.

Pour voir la sélection et les descriptions de film, cliquer ici.

Vous pouvez aussi visionner la sélection de films en images ci-dessous :

Infos pratiques :

Le festival “Focus on French Cinema” se déroulera du vendredi 23 au dimanche 25 mars 2012, au Performing Arts Center de SUNY Purchase, Pepsico Theater735 Anderson Hill Road, Port Chester, NY 10573. Retrouvez le programme détaillé et les directions sur le site du festival : www.focusonfrenchcinema.org

Tarif : 12 dollars par films ou 80 dollars pour toutes les projections (sauf Opening Night). Plus d’infos

A noter : – Gala d’ouverture et vente aux enchères le vendredi 23 mars.

Table ronde le samedi 24 mars à 11h45 avec les acteurs Quentin Challal et Xavier Robic et le réalisateur Mathieu Lalande. La conversation sera modérée par Anne Kern, professeure de cinéma de Purchase College.

– Une sélection de courts-métrages francophones sera présentée de 12h à 18h samedi 24 mars, dans le cadre du mois de la francophonie.

 

 


 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related