Subscribe

Français de NBA : ça bouge !

Un trio de Frenchies à Dallas (Ajinça, Mahinmi, Beaubois), les signatures de Ronny Turiaf à New York et de Johan Petro à New Jersey, Boris Diaw qui reste finalement à ChaFrançais de NBA : ça bouge !rlotte… On a beaucoup entendu de noms de joueurs français dans les discussions de transferts en NBA cette semaine. Bilan et réactions.

Un trio à Dallas… et peut-être un quatuor ?
Dallas va parler français l’an prochain ! Le talentueux Rodrigue Beaubois, auteur d’une belle première saison avec la franchise texane, pourrait être promu titulaire. Il a été rejoint cet été par l’ancien de San Antonio Ian Mahinmi, signataire d’un contrat de deux ans et 1,7 million de dollars, et Alexis Ajinça, arrivé en provenance de Charlotte dans le cadre d’un transfert réalisé mardi. Ajinça, qui était en couveuse à Charlotte et jouait principalement pour l’équipe réserve, va devoir faire face à une rude concurrence dans la raquette des Dallas Mavericks, tout comme Mahinmi. Les deux intérieurs vont sans doute se contenter des miettes derrière Brendan Haywood et Tyson Chandler. Un quatrième Français pourrait faire partie de l’effectif des Mavericks l’an prochain, puisque le Franco-Malien Amara Sy est à l’essai avec l’équipe de ligue d’été de Dallas. Il était tout proche de signer avec le club l’an dernier.

Johan Petro présenté aux médias à New Jersey
Le pivot français de 2,12 mètres n’a jamais réussi à s’imposer en NBA en cinq saisons dans la ligue. Aujourd’hui âgé de 23 ans, il se voit donner une nouvelle chance par la franchise des New Jersey Nets, qui l’a signé pour trois saisons. Petro est bien décidé à saisir cette opportunité (lire l’interview de France Amérique). Son nouvel entraîneur, Avery Johnson, semble intéressé par le profil du Français, comme il l’a confié lors de la conférence de presse de présentation des nouvelles recrues, mercredi : « Il n’a pas eu autant de temps de jeu qu’il voulait à Denver derrière Nene et Chris Andersen. Mais nous pensons que c’est un joueur qui peut potentiellement devenir un solide pivot NBA. Il est différent de Brook Lopez (ndlr, le pivot titulaire), et j’attends de lui qu’il défende, protège la raquette, se batte… Son nom n’était pas sur la liste des agents libres les plus courtisés, mais nous pensons qu’il peut vraiment nous aider. Même si Brook aura un gros temps de jeu, les minutes de Petro seront importantes aussi. »

Ronny Turiaf « heureux » de jouer à New York
Pour Ronny Turiaf, la présentation à la presse avait lieu lundi. En apprenant son transfert, Ronny Turiaf, qui était présent au camp Boris Diaw au Sénégal, a sauté dans un avion direction New York. Epuisé par le vol et le décalage horaire, il se montrait tout de même heureux de débarquer dans la Grosse Pomme : « Je suis heureux d’être là. Je vais apporter ma défense, mon QI basket et mon énergie. Je vais faciliter la vie de mes coéquipiers sur le terrain. Je peux apporter beaucoup aux Knicks. Je suis heureux de jouer aux côtés d’Amare Stoudemire, je peux lui faciliter la tâche dans la raquette et m’occuper des pivots adverses. Dans une équipe, il faut des joueurs complémentaires, et c’est le cas ici. J’ai hâte de jouer au Madison Square Garden et de vivre ça de l’intérieur ! »

Bonne nouvelle : Boris Diaw reste à Charlotte
On a bien cru que Boris Diaw allait être transféré à Toronto en compagnie d’Alexis Ajinça. Tous les médias en parlaient en début de semaine. Mais le président du club des Charlotte Bobcats, qui n’est autre que Michael Jordan, a finalement fait machine arrière. Le fait que Boris Diaw soit le chouchou du légendaire coach Larry Brown a sûrement pesé dans la balance, puisque Brown s’est semble-t-il opposé à la transaction. Diaw est installé au poste d’ailier fort, titulaire depuis son arrivée à Charlotte en février 2009, et joue un rôle clé d’intérieur-passeur dans le système de Larry Brown. Pas sûr qu’il aurait trouvé son compte à Toronto…

Quel avenir pour Yakhouba Diawara ?
Le dernier Français à ne pas avoir trouvé de club est donc Yakhouba Diawara. Très peu utilisé à Miami l’an dernier, l’ancien Dijonnais ne semble pas être inclus dans les plans de la franchise de Miami, qui construit peu à peu son armada. Il est fort possible que le Français retourne finalement jouer en Europe, où il avait brillé en 2006 avec la Fortitudo Bologna.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related