Subscribe

France-États-Unis : un environnement professionnel différent

Aux États-Unis, temple du libéralisme, il semble qu’un faible taux de syndicalisation, une faible protection légale des travailleurs, un niveau décentralisé de négociations collectives, une stagnation du salaire minimum sont considérés comme les ingrédients permettant un fonctionnement plus efficace du marché du travail. Bien entendu, on peut approuver ou désapprouver cette conception libérale, mais force est de reconnaître qu’aux États-Unis, si les entreprises n’ont pas peur de licencier, elles n’ont pas non plus peur d’embaucher.

La précarité de l’emploi aux États-Unis influence de manière très sensible les relations professionnelles. Une collaboration professionnelle peut être remise en cause en l’espace de quelques jours, voire quelques heures. Cette situation a contribué à promouvoir le « politiquement correct » et de manière plus générale une attitude prudente et mesurée. Les Américains assimilent très souvent une attitude aux émotions contenues et lissées à du professionnalisme, une notion qui n’a peut-être pas le même sens de chaque côté de l’Atlantique.

Extrait de Bien communiquer avec vos interlocuteurs américains, Afnor éditions, 2013.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *