Subscribe

France – États-Unis :

La sympathie croît aux États-Unis et reste stable en France


Alors que 30% des Français ont plutôt de la sympathie à l’égard des États-Unis, 41% des Américains éprouvent de la sympathie pour la France. Tandis que l’image des États-Unis auprès des Français poursuit sa lente érosion depuis 20 ans, celle de la France auprès des Américains semble se redresser depuis 2005. L’épisode diplomatiquement sensible de la guerre en Irak n’a que peu altéré l’image de la France.


 


Une plus grande attirance pour réaliser des expériences concrètes dans l’autre pays


43% des Français aimeraient étudier aux États-Unis, soit une hausse de 12 points par rapport à 2005. Un signe d’une amélioration réelle de la perception des États-Unis auprès des Français, malgré une défiance ou une indifférence de façade. Les Américains ont également davantage envie d’étudier en France (36%, contre 29% en 2005) ou d’y vivre (26%, +5%).


 


France-États-Unis : des partenaires plutôt que des adversaires


48% des Américains ont le sentiment que les deux pays sont avant tout des partenaires. Les Français et les Américains se voient moins comme des adversaires qu’en 2005. seuls 6% des Français estiment que les deux pays sont des adversaires, soit une chute de 18 points par rapport à 2005. Ceux qui jugent que les deux pays sont des adversaires expliquent leur opinion en invoquant des raisons de politique étrangère, comme l’intervention en Irak, qui a d’ailleurs laissé davantage de traces dans la mémoire des Américains (82%) que dans celle des Français (72%).


 


Les Français ont une vision plus confiante de la mondialisation


Pour la première fois depuis 7 ans, les Français sont plus nombreux à penser que la mondialisation profite à tous les pays, plutôt qu’aux États-Unis seulement. Ils sont également plus confiants dans les chances de l’Union Européenne de devenir à l’avenir une grande puissance : 24% estiment que d’ici une vingtaine d’années, l’Union Européenne sera devenue plus puissante que les États-Unis dans les relations internationales, 18% dans le domaine économique, et 12% dans le domaine militaire. La tendance est à une confiance accrue des capacités de l’Europe à se positionner sur la scène internationale.


 


Retrouvez tous les résultats du sondage sur www.csa.eu; www.senat.fr; et www.french-american.org


 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related