Subscribe

France-USA, un match pour l’histoire

Mercredi à midi à New York, 18 heures à Paris, l’équipe de France féminine de football jouera une place en finale de la Coupe du monde face aux États-Unis. Un match qui devrait être très largement suivi à la télévision. Une grande première en France.

Jamais un match de football féminin n’aura suscité autant d’engouement des deux côtés de l’atlantique que ce France-USA. D’un côté les Américaines, archi favorites de la compétition, et déjà vainqueur deux fois de la Coupe de monde. De l’autre la France, une nation en devenir dont les objectifs ont d’ores et déjà été atteints avec cette place dans le dernier carré. Pourtant, la partie ne devrait pas être si déséquilibrée.

Après sa victoire aux tirs aux buts (4-3) face aux Anglaises, l’équipe de France de foot féminine espère bien déjouer à nouveau les pronostics. Parfois fébrile en défense, les bleues peuvent compter sur leurs nombreux atouts offensifs. Mais les nombreuses occasions manquées en quart de finale ne pardonneront pas face aux Américaines. Pour renverser Goliath, les françaises n’auront pas le droit à l’erreur devant la cage gardée par l’excellente Hope Solo.

Une ferveur inégalée

Pays du football féminin ou “soccer”, les États-Unis et ses 2,5 millions de licenciés n’ont pas attendu 2011 pour découvrir ce sport. De nombreux matches sont déjà diffusés sur ESPN et les tribunes comptent en moyenne 8 000 spectateurs à chaque match de championnat. Avec l’engouement pour le football né chez de nombreux américains après la Coupe du monde masculine en 2010, les filles espèrent bien surfer sur la vague. À l’inverse l’équipe de France féminine jouit d’une grande côte de popularité en opposition à la défiance qui entoure les bleus de Laurent Blanc. En voie de développement en France, le foot féminin pourrait connaître un élan formidable si les bleues parvenaient à se hisser en finale. Lorsqu’en 1998, l’équipe de France masculine de football avait remportée la Coupe du monde,  le nombre de licenciés avaient alors explosé. Cette compétition est donc une aubaine pour le football féminin en France qui ne compte aujourd’hui que 55 000 pratiquantes en club. Autre conséquences du bon parcours de l’équipe de France, les retombées économiques. Direct 8, qui a acquis les droits de l’équipe de France féminine de football jusqu’en 2014, se félicite déjà de l’audience record lors du quart de finale. Environ 1,1 millions de personnes ont suivi la rencontre, avec un pic record à 2,4 lors de la séance de tirs aux buts. Plusieurs chaînes se seraient depuis déjà renseignées sur les droits pour le championnat de France.

Cette demi-finale pourrait donc avoir des conséquences qui iraient bien au-delà du simple enjeu sportif. Mais les onze joueuses sur le terrain vont devoir faire abstraction de toute cette pression. Et pourquoi pas faire rêver la France, plus de onze ans après la victoire des bleus en Coupe du monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related