Subscribe

François Velle, le réalisateur français de la série Bones

François Velle, fils de l’acteur Louis Velle et de l’écrivain Frédérique Hébrard, réalisera en février prochain un épisode de la série Bones, actuellement diffusé sur la chaîne Fox aux Etats-Unis et sur M6 en France. Ce sera sa deuxième expérience avec cette équipe après un coup d’essai lors de la précédente saison.

En février dernier, vous avez déjà réalisé The Witch in the Wardrobe ( Le cercle de Moonwick ), le vingtième épisode de la cinquième saison de Bones. Comment avez-vous été mis en contact avec les producteurs de la série ?

Installé à Los Angles depuis quatorze ans, j’ai réalisé The Narrows (ndlr, 2008) un film qui se passait dans le quartier de Brooklyn à New York avec Sophia Bush et Kevin Zegers. La productrice l’a montré à des amis à elle, qui sont les producteurs de la série Bones et qui ont aimé mon travail. Dans les séries américaines, il y a des codes bien précis et un cahier des charges à respecter mais en changeant de réalisateur, les producteurs veulent donner à voir des choses différentes aux spectateurs. De mon côté, j’étais très intéressé à l’idée de travailler pour la télévision. J’avais vu quelques épisodes de Bones et je trouvais qu’il y avait une belle fusion entre les deux acteurs principaux.

Justement, comment avez-vous dirigé David Boreanaz et Emily Deschanel, alias Seeley Booth et Temperance Brennan sur le plateau?

Tout d’abord, je trouve vraiment qu’il y a une vraie chimie entre les deux personnages. Avec l’équipe, on a commencé par les scènes les plus techniques pour David. C’est quelqu’un de très drôle, qui déconne jusqu’à la dernière minute avant que le mot “Action” soit prononcé. Ensuite, il est très professionnel, précis et agréable. Mais si on fait plus de quatre ou cinq prises, il faut alors lui expliquer pourquoi, car il aime en faire peu.

Et comment avez-vous travaillé avec Emily Deschanel en particulier ?

Avec Emily, on a plus le temps. Elle est vraiment dans l’intellect, à l’image du Docteur Brennan : elle va vraiment dans la recherche de son personnage. Elle va par exemple souvent voir les trois conseillers sur le plateau car elle veut savoir la signification exacte des termes techniques qu’elle utilise. En tout cas les acteurs se connaissent tous très bien. C’est la cinquième saison qu’ils travaillent ensemble, alors le laboratoire c’est finalement un peu comme une grande famille.

L’expérience a dû être concluante puisque les producteurs vous ont rappelé pour réaliser un nouvel épisode. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?

Pour le moment, je sais que ce sera le vingtième épisode de la saison 6 et que nous tournerons en février 2011 dans le gigantesque et fabuleux studio de la Fox. L’épisode n’a pas encore de nom. Mais il est vrai que cette première expérience avec l’équipe de Bones m’a beaucoup appris.

Quels sont vos projets pour la suite ?

J’étais à Paris pour terminer le mixage de La loi de Bartoli, un téléfilm que j’ai tourné cet été à Aix-en-Provence avec Stéphane Freiss et Michel Jonas, téléfilm pour lequel on s’arrache les cheveux à cause du bruit des cigales. Il devrait être diffusé fin 2010 sur TF1. Je travaille également sur deux projets longs-métrages, mais pour le moment, il est délicat d’en parler.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Un petit bainUn petit bain Cinq films français récents seront projetés au BAM du 24 au 28 octobre,sous l’impulsion de Florence Almozini. Une programmation resserrée, pointue et […] Posted in Cinema
  • Une rétrospective Philippe Garrel au FIAFUne rétrospective Philippe Garrel au FIAF A l'occasion de la sortie en France du nouveau film de Philippe Garrel La jalousie, le French Institute Alliance Française de New York présente une rétrospective consacrée à ce réalisateur […] Posted in Cinema