Subscribe

Frédéric Lefebvre pose sa première question dans l’hémicyle

L’ancien secrétaire d’Etat Frédéric Lefebvre a fait son retour mardi dans l’hémicycle à la faveur de son élection dans la circonscription d’Amérique du Nord, interrogeant le gouvernement sur la situation des infirmières françaises au Québec lors de la séance des questions au gouvernement.

Après s’être vu souhaiter la “bienvenue” par le président de l’Assemblée Claude Bartolone (PS), M. Lefebvre s’est levé, applaudi par le groupe UMP, la main sur le coeur, avant d’abord de s’associer à l’hommage qui venait d’être rendu à Pierre Mauroy. Il a ensuite interrogé le gouvernement sur la situation des infirmières françaises au Québec, qui “vivent de graves difficulté” dans “un système à deux vitesses” du fait d’un problème de reconnaissance des diplômes. Il est de tradition qu’un député nouvellement élu ou arrivé pose une question lors de la séance au gouvernement qui suit son élection ou son retour.

La ministre déléguée chargée des Français de l’Etranger, Hélène Conway, a promis “un groupe de travail” sur cette question des infirmières. Frédéric Lefebvre avait déjà siégé à l’Assemblée entre juillet 2007 et juillet 2009 comme député des Hauts-de-Seine pendant le passage au gouvernement d’André Santini (Nouveau Centre), dont il était le suppléant. Il a été élu dimanche contre le socialiste Franck Scemama dans la 1ère circonscription. Lorsqu’il était au gouvernement, il s’était fait plusieurs fois fortement chahuté dans l’hémicycle.

L’autre élu lors des législatives partielles dimanche, Meyer Habid, dans la 8e circonscription des Français de l’étranger, fera son arrivée mercredi, a fait savoir Jean-Christophe Lagarde, porte-parole du groupe UDI (Union des démocrates et indépendants).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related