Subscribe

Fuite sur Twitter de l’audition de Jean-Pierre Escalettes et Raymond Domenech

Le député UMP Lionel Tardy a reçu mercredi un “carton rouge” de ses pairs pour avoir donné sur Twitter des extraits de l’audition de Raymond Domenech et Jean-Pierre Escalettes, reposant la question du secret des réunions à huis clos à l’heure des nouvelles technologies.

“Direct audition Escalettes et Domenech: j’ai pris un carton rouge… fin des twitts!”, lit-on sur le compte @deputetardy à 11h10, tandis que des dizaines de journalistes trépignent devant la salle où siège la commission de l’Assemblée démêlant le pourquoi du fiasco des Bleus au Mondial.

“Domenech: la Une de l’Equipe a tout déclenché…”, “Escalettes: je répondrai avec franchise, dur pour moi, bus de la honte, enfants gâtés et pourris, gouvernance…”: présent à l’audition, Lionel Tardy avait auparavant rendu compte en 140 signes des premiers échanges entre les députés et les ex-responsables du football français.

“Je suis le traître qui twitte… et je l’assume”, a écrit le député de Haute-Savoie, 44 ans, par ailleurs patron d’une société d’informatique. “Nous étions un certain nombre de députés à être contre le huis clos décidé au dernier moment”, s’est-il justifié en chair et en os devant la presse. M. Tardy a été rappelé à l’ordre par sa collègue UMP, Michèle Tabarot, présidente de la commission des Affaires culturelles. “J’aime beaucoup M. Tardy, mais je pense qu’il n’a pas joué le jeu et je pense que c’est regrettable”, a déploré Mme Tabarot. “Quand on veut respecter ce qui a été promis aux invités, on respecte ce huis clos”.

M. Tardy est un récidiviste. Fin mars, il avait posté en temps réel sur Twitter les temps forts de la première réunion du groupe UMP à l’Assemblée après la débâcle de la droite aux élections régionales, annonçant notamment l’abandon de la taxe carbone. Il s’était alors attiré les foudres d’une autre députée UMP, Valérie Rosso-Debord: “Quand on est dans une majorité ou dans l’opposition, on doit avoir des moments où l’on peut s’écouter et se dire les choses sans que cela soit immédiatement retranscrit dans l’ensemble des médias”.

Précurseur parmi les élus, M. Tardy n’utilise pas simplement Twitter pour mettre en ligne son agenda ou signaler ses passages dans les médias, mais comme un vrai mini-blog, avec déclarations et commentaires sur les réunions auxquelles il participe. Il a fait des émules: reçu à l’Elysée quelques heures plus tard, avec le groupe UMP, le député Yannick Favennec a retranscrit sur Twitter des propos du chef de l’Etat sur un remaniement en octobre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related