Subscribe

Galerie Vicky David, le nouveau rendez-vous de l’art français

Arman, Ben, Christo… Ces grands noms auront un lieu où exposer tous ensemble à New York dès le 15 septembre : la galerie Vicky.

Pour apposer sa griffe dans la myriade de galeries new-yorkaises, David Farhi veut frapper fort dès le début. Pour l’ouverture de sa galerie de Chelsea le 15 septembre, il organise un “group show” de tous ses artistes, dont les plus connus sont Arman, César, Christo, Niki de St Phalle ou Bernar Venet. En résumé, le noyau de l’Ecole de Nice, qui a connu son heure de gloire dans les années 1960-1970. Sa deuxième exposition mettra à l’honneur Ben, également membre de ce groupe d’artistes qui étaient “avant tout des amis”.

Si David Farhi, jeune homme de 24 ans, diamantaire à Anvers il y a quelques mois encore, a pu réunir tous ces grands noms, c’est parce qu’il a grandi entouré d’eux. Son père, Jean-Claude Farhi, est un sculpteur de l’Ecole de Nice, qui sera également exposé. “Etre un fils de permet d’ouvrir des portes, mais c’est à double tranchant, estime David Farhi. Au début certains artistes ne me voyaient que pour faire une faveur à mon père et étaient sceptiques quant au projet, j’ai dû les convaincre.”

Manque de visibilité

David Farhi, qui est né à New York et a grandi dans le sud de la France, veut présenter ces artistes qu’il connaît bien,comme un groupe. Il regrette que les membres de l’Ecole de Nice, qui sont pour la plupart exposés dans des musées américains, ne soient jamais montrés ensemble. “Ce qui s’est fait en France dans des années 1920 à 1980 manque de visibilité à New York. Avec ma galerie, les collectionneurs sauront où aller pour être au courant des tendances de l’art français”.

En vendant des œuvres esthétiques et assez grand public, il souhaite élargir le cercle des collectionneurs et toucher les jeunes actifs. Pour initier les néophytes, il organisera bientôt des visites d’ateliers dans le sud de la France. “Je veux montrer que l’art n’est pas forcément bourgeois ou barbant”. On n’en attendait pas moins de quelqu’un qui, plus jeune, cassait des guitares et jetait de la peinture aux côtés d’Arman, le maître de l’accumulation.

Plus d’informations :

Opening jeudi 15 septembre de 6pm à 9pm à la Galerie Vicky David, 522 West 23rd Street à New York.

Page facebook ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related