Subscribe

Gardez la ligne en ligne sur le nouveau site de French women don’t get fat

French women don’t get fat, le bestseller publié en 2004 a été traduit dans 40 langues et s’est vendu à plus de 3 millions d’exemplaires à travers le monde. Il a fait de son auteur, la Française et New-Yorkaise d’adoption Mireille Guiliano, la prêtresse du « manger intelligent » aux États-Unis . Après le succès du livre, bientôt suivi de nouveaux succès littéraires, Mireille Guiliano s’était lancé en 2006 dans l’aventure du net. Le premier site, payant, a fermé en mars et a été remplacé, le 30 avril dernier, par une nouvelle version, entièrement gratuite. Annik La Farge, créatrice du site nous donne quelques explications.

Comment a émergé l’idée de ce nouveau site ?

Mireille est venue me voir en novembre dernier pour développer un nouveau site gratuit. Le précédent était dans une version payante (ndlr, le montant de l’abonnement était de $19,95 par mois). Il a fermé en mars et nous avons ouvert le nouveau site le 30 avril dernier, soit moins de deux mois après la fermeture de l’ancien. La communauté était très dynamique et il ne fallait pas perdre ses fidèles internautes.

L’aspect communautaire, notamment les forums, était très coté dans l’ancienne version. Avez-vous cherché à conserver cette dimension dans la nouvelle mouture ?

Oui, nous avons recréé un espace d’interaction privilégié pour que les femmes – et les hommes d’ailleurs, il y en a aussi !- qui se reconnaissent dans les principes de Mireille, puissent se retrouver pour échanger leurs idées et leurs tuyaux, sur la façon de vivre mieux son corps et sa vie.

L’autre point fort de l’ancien site était l’implication directe de Mireille Guiliano sur le site. Passe-t-elle beaucoup de temps à interagir avec ses internautes ?

Oui, je crois qu’elle a une bonne attitude par rapport au site. Elle n’y vient évidemment pas tous les jours, mais tout de même assez souvent pour réagir sur ce qui s’y dit. La communauté est de toute façon très active, je ne peux pas vous donner nos chiffres de trafic, mais, après seulement un mois et demi d’existence, ils sont au-delà de mes prévisions. Il n’y a qu’à voir le nombre de commentaires suscités par les articles.

Pour ceux qui n’auraient pas lu le livre, pouvez-vous nous rappeler les principes fondamentaux de French women don’t get fat ?

Le maître mot est sans doute la modération, c’est-à-dire le plaisir sans excès. Les conseils de Mireille relèvent finalement du bon sens, ce sont des conseils, simples et sains, que pourrait vous donner votre grand-mère… Par exemple, prendre les escaliers chaque fois que c’est possible, manger naturel, se faire plaisir avec de bons produits… Le chocolat, par exemple, oui, et même tous les jours, mais un carré, pas toute la tablette ! Ce qui est important aussi, c’est que ces principes s’adressent aux femmes dans leur vraie vie, pas dans une abstraction théorique. Mireille s’est servie de sa propre expérience de femme active (ndlr, Mireille Guiliano a exercé pendant plus de 20 ans de très hautes responsabilités au sein du groupe LVMH).

Pourquoi selon vous, la « French touch » fait-elle toujours vendre ?

Il y a une sorte de mystique à propos de la femme française, qui apparaît toujours comme élégante et sophistiquée… Mireille étant française, elle a su tirer parti de cet engouement un peu magique qu’ont beaucoup d’Américains pour la culture française. Mais finalement, si les gens viennent sur frenchwomendontgetfat.com, c’est parce que c’est intelligent, pas forcément parce que c’est français.

frenchwomendontgetfat.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related