Subscribe

Gasquet est passé tout près de l’exploit face à Andy Murray

Retour sur la deuxième journée de Roland Garros qui a vu l’entrée en jeu du tenant du titre Roger Federer. Sale journée pour les Français : « neuf éliminés et deux qualifiés ».

Richard, Cœur de Lion

« Je ne peux pas m’en vouloir, je suis allé au bout de moi-même sur ce match », déclare Richard Gasquet, emprunté. Le Français a failli créer l’exploit et éliminer la tête de série numéro 4, l’Écossais Andy Murray. Ce dernier s’est finalement imposé au terme d’une partie épique remportée 4-6, 6-7, 6-4,6-2, 6-1.

Longtemps, le public du Suzanne Lenglen aura cru à un retour explosif du petit prince du tennis français. Ce pied de nez à l’histoire n’aura pas eu lieu (ndlr, Gasquet n’avait pas pu rentrer dans l’enceinte même de Roland Garros l’année dernière suite à l’affaire de contrôle positif à la cocaïne).

Cette partie fut clairement à l’avantage de Gasquet dans les deux premiers sets avant de basculer à 3-2 service Gasquet dans le 3ème set pour Andy Murray, briseur de rêve tricolore et récidiviste en la matière, lui qui avait déjà fait le coup à Wimbledon. « À 3-2 sur mon service, je sens que ça tourne, je suis au bout et le match bascule, » commente Gasquet qui a ensuite fait appel aux soigneurs dans les 4ème et 5ème manches.

Ce match aura permis une constatation : Richard Gasquet est de retour et quand il joue à 100 %  de ses moyens, rares sont ceux qui peuvent contester sa qualité de revers. « Je ne jouais pas mieux quand j’étais numéro 7 mondial », a-t-il conclu.

Ça passe pour Monfils

La défaite de Gasquet venait boucler une triste journée dans le camp tricolore avec huit autres éliminés aujourd’hui. On notera la défaite d’Arnaud Clément et l’abandon, de Paul-Henri Mathieu, victime de maux d’estomac. Chez les filles, défaite de Razzano, mais victoire de Stéphanie Cohen-Aloro en trois sets serrés contre la Canadienne Stéphanie Dubois 6-7, 6-1, 6-3.

La bonne nouvelle de la journée est venue de Gaël Monfils. Le nº2 français a connu quelques terribles sautes de concentration qui lui ont notamment coûté la troisième manche, alors qu’il se dirigeait vers un succès tranquille, avec une balle de match à 5-2.

« C’était dur mentalement du début à la fin. J’étais très nerveux, j’étais loin et je ne connaissais pas le mec », a-t-il rapporté après avoir découvert l’identité de son nouvel adversaire, qui palliait le forfait de dernière minute de Florian Mayer, dans sa « caisse en venant au stade ». « Je me suis couché super tôt hier soir et je me suis réveillé dans la nuit pour voir des vidéos de Mayer, ça n’a servi à rien du coup ».

Federer Tranquille

Roger Federer a de son côté évité le coup de chaleur lundi sous le soleil de plomb de Roland Garros. Le Suisse, vainqueur expéditif de l’Australien Peter Luczak 6-4, 6-1, 6-2, a pu tester sa côté de popularité, toujours au beau fixe à Paris, pour ses retrouvailles avec le Central, un an après son triomphe de 2009.

Autre tête de série engagée aujourd’hui, le Serbe Novak Djokovic. Malgré un passage à vide d’un set, le Serbe a franchi sans problème l’obstacle, pas trop élevé, du Kazakh Evgeny Korolev 6-1, 3-6, 6-1, 6-3. « Je me sens bien physiquement et prêt à tenir la distance », a dit le nº3 mondial, qui préfère tout de même se montrer réaliste sur ses chances de triompher à Roland Garros. « Je ne veux pas parler de victoire. Federer et Nadal sont les deux grands favoris pour le titre », a-t-il dit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related