Subscribe

Gates “horrifié” par des fuites sur l’Afghanistan et la tuerie au Texas

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates s’est dit “horrifié” jeudi par une série de fuites dans la presse sur des sujets sensibles comme les renforts en Afghanistan et l’enquête sur la tuerie qui a fait 13 morts à Fort Hood au Texas (sud) le 5 novembre.

“J’ai été horrifié par la quantité de fuites”, a dit M. Gates à la presse à Oshkosh dans le Wisconsin (nord), où il s’apprêtait à visiter une usine de véhicules blindés.

Le chef du Pentagone, au ton habituellement modéré, a affirmé avec vigueur que de telles fuites “ne rendent pas service au pays” et ne sont pas dans l’intérêt de l’armée.

Il a indiqué que ces informations transmises à la presse provenaient de différentes sources au sein des autorités, dont son propre service, précisant que si quelqu’un était pris sur le fait au Pentagone “cela signerait probablement la fin de sa carrière”.

Des détails des discussions du président Barack Obama avec ses principaux responsables militaires sur le déploiement de jusqu’à 40.000 soldats supplémentaires en Afghanistan ont régulièrement fait surface dans la presse ces dernières semaines.

Le président s’est vu soumettre une série d’options sur le niveau des renforts et la stratégie à appliquer dans le pays, où se trouvent déjà quelque 68.000 militaires américains.

Concernant la tuerie de Fort Hood, M. Gates, ancien patron de la CIA, s’est dit également gêné par les fuites, affirmant que cela risquait de “compromettre l’enquête”.

“Tout le monde devrait se taire”, a-t-il martelé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related