Subscribe

Gérard Klein ou l’art de vieillir en toute sérénité

Plus de quinze ans après le premier épisode du téléfilm L’instit, le professeur préféré des Français n’a pas pris une ride. Cet acteur, ancien homme de radio possède tout un tas de petites astuces pour ne pas se laisser abattre par l’âge. Manger bio, bien dormir, ne garder que les bons souvenirs de ses années passées, tels sont les conseils que Gérard Klein prodigue au fil des pages de son nouveau livre, Ca va vieux ? Rencontre avec un soixantenaire qui a choisi l’humour comme élixir de jouvence.

« Il y a eu Victor Hugo et puis il y a eu moi ! Je plaisante ! » L’ancien héros et pédagogue du téléfilm L’instit est un homme qui, visiblement, n’aime pas se prendre au sérieux. « Ce livre, je

l’ai écrit pour faire rigoler les gens. Je ne suis pas du tout un écrivain et je ne prétends pas avoir la plume de Balzac. Mais il fallait bien que je me mette un jour à rédiger ». Il y a deux ans, Gérard Klein signe un contrat chez Michel Lafont pour écrire un livre sur sa vie, sans encore vraiment savoir quel angle d’attaque choisir. Et puis, il se réveille un jour et réalise qu’il est désormais plus âgé que son père, mort  à 57 ans. C’est le déclic. « Je me suis demandé ce qu’aurait fait mon père s’il avait atteint mon âge. Et j’ai pensé : à plus de soixante ans, on n’est plus vraiment jeune mais on n’est pas encore complètement vieux. »

Au lieu d’angoisser sur toutes ces années passées, ce charismatique acteur décide de publier un livre à moitié biographique dans lequel il expliquerait comment passer le temps le reste de sa vie dans la joie et la sérénité. « L’idée de fond de mon bouquin est que vieillir est inévitable mais que c’est quelque chose qui peut être très épanouissant. C’est une période où l’on n’a plus besoin de travailler et où l’on a tout le temps pour faire ce qu’on a toujours voulu ».

Finir usé plutôt que vieux

Finir usé plutôt que vieux. Telle est la devise de Gérard Klein. « Si je finis usé, comme un jeans ou une robe trop portée, cela signifiera que j’aurais fait plein de choses à fond, jusqu’au bout ». Effectivement, Gérard Klein n’a pas dit son dernier mot. Après presque quinze ans de radio, puis autant d’années de télé et trois livres, il a décidé il y a quelques mois de tourner un documentaire sur les États-Unis, L’Amérique dans tous ses états. Il a contacté l’un de ses amis et anciens collègues de TV, Laurent Le Gall, installé en Californie, et lui a proposé de coréaliser le documentaire. « Laurent habite ici depuis dix ans. J’ai pensé qu’il pourrait m’aider à partir à la rencontre d’Américains et montrer la facette moins connue des États-Unis ».

Dans cette série de dix fois 52 minutes, Laurent le Gall et Gérard Klein vont sillonner les États-Unis à la rencontre de personnages et d’histoires ordinaires ou extraordinaires reflétant l’Amérique du XXieme siècle. Le premier épisode sera tourné en Californie. Dans le deuxième, les deux compères partiront dans le Dakota du Sud à la rencontre de Dan O’Brien, un écrivain naturaliste qui réintroduit les bisons dans les Black Hills depuis 20 ans. Un kaléidoscope d’Amérique donc, vu à travers le regard amusé de Gérard Klein, bien décidé à « ne pas s’encroûter » avec l’âge !

 

Informations pratiques

Ca va vieux? Editions Michel Lafont

264 pages, 17.50 Euros

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Nathan. A Jones : être noir à ParisNathan. A Jones : être noir à Paris Pour clore sa série de conférences intitulée "the African-American experience in France", l’Alliance française de San Francisco a reçu hier soir l’écrivain Nathan A. Jones venu parler de […] Posted in Books
  • La révolte selon Stéphane HesselLa révolte selon Stéphane Hessel À 93 ans, l'ancien ambassadeur de France mène la charge contre les dérives du monde occidental. Son manifeste Indignez-vous ! s'est déjà écoulé à plus de 1,7 million d'exemplaires. […] Posted in Books