Subscribe

Grégory Gaultier : “C’est toujours spécial de jouer à Grand Central”

Tête d’affiche de l’étape new-yorkaise des séries mondiales de squash, le Français Grégory Gaultier vise la victoire finale. Actuellement classé troisième mondial, le champion d’Europe en titre nous parle de son expérience dans la Grande Pomme.

France-Amérique : “Grégory Gaultier, vous êtes l’un des meilleurs joueurs du monde d’une discipline très peu connue du grand public. Pouvez-vous nous parler de vous ?

Grégory Gaultier : J’ai 29 ans. J’ai débuté le squash à 4 ans, mais je ne m’y suis consacré sérieusement que lorsque j’avais 9 ans. A 15 ans, j’ai rejoint le pôle sport-étude « squash » d’Aix-en-Provence, ce qui m’a permis de devenir professionnel aujourd’hui. Au niveau de mon palmarès, j’ai été numéro un mondial en 2009, j’ai remporté six titres de champion d’Europe, et je compte une victoire finale dans une quinzaine de tournois internationaux.

Vous revenez cette année à New York pour le « Tournament of the champions » que vous avez déjà remporté en 2009. Cette étape américaine est-elle importante pour vous ?

C’est un tournoi que j’apprécie particulièrement depuis ma victoire il y a deux ans (sourire). C’est une étape importante de la saison. L’ambiance est géniale car les Américains viennent nombreux assister aux rencontres et font preuve d’un grand enthousiasme. Le public new-yorkais est composé de connaisseurs de ce sport, ça fait plaisir de voir que notre discipline peut attirer l’attention.

Le tournoi se déroule dans un lieu original, la mythique gare de Grand Central !

C’est un cadre exceptionnel. C’est l’un des endroits mythiques de la ville. C’est toujours spécial de jouer à Grand Central. L’organisation est parfaite et le cadre est idéal pour la promotion du squash. Notre terrain est situé près de l’une des entrées de la gare. Comme beaucoup de gens passent à cet endroit, beaucoup de curieux viennent jeter un coup d’œil. L’idée est brillante.

Ce genre d’événement peut-il servir de « vitrine » pour la discipline ?

Oui. Ce genre d’endroit est idéal pour promouvoir ce sport. De plus, le fait de jouer dans un court vitré et transparent, permet d’attiser la curiosité et qu’un maximum de personnes puissent regarder les rencontres. Les promoteurs essaient de réaliser les tournois dans des lieux publics et connus à travers le monde. Par exemple, lors des championnats du monde en Egypte, le court avait été placé près des pyramides. C’était magnifique de jouer dans un endroit aussi historique.

Quels sont vos objectifs pour la suite de la saison ?

Je veux essayer de gagner un maximum de tournois possible. Je me sens en forme actuellement et j’effectue des prestations intéressantes. Mon plus gros défi pour les semaines à venir sera de tenter de redevenir numéro un mondial. A moi de faire les efforts pour y arriver.

 

Grégory Gaultier a été éliminé en demi-finale du tournoi face à la tête de série numéro un du tournoi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related