Subscribe

Grenelle 2: l’Assemblée vote le développement de l’éolien

L’Assemblée a adopté vendredi un article-clé du Grenelle 2 de l’Environnement sur le développement de l’énergie éolienne, avec l’objectif d’installer “au moins” 500 mâts par an, en supprimant le seuil minimum de 15 MégaWatts pour les nouvelles implantations de “fermes éoliennes”.

L’article a été adopté par 41 voix contre 28. L’opposition PS et Verts a voté contre. L’Assemblée nationale a ainsi adopté l’amendement de Patrick Ollier (UMP) qui supprime ce seuil minimum de 15 MégaWatts. De nombreux députés de tous bords estimaient que cette limite allait entraîner l’abandon de la moitié des projets en cours.

M. Ollier a expliqué qu’il préférait le seuil de cinq mâts minimum, ce que l’opposition a aussi critiqué, souhaitant plus de souplesse.

Le texte prévoit un “éloignement minimal de 500 mètres” entre les éoliennes et les premières habitations. L’ex-ministre de l’Environnement Yves Cochet (Verts) a estimé que cette définition était “inadaptée” car les contraintes de l’éolien “se gèrent au cas par cas”.

Par ailleurs, le ministre de l’Environnement Jean-Louis Borloo s’est engagé à édifier “au moins 500” mâts par an (“au moins 500 machines électrogènes par an”). Il s’est engagé “à présenter au Parlement un rapport sur le développement de l’énergie éolienne” dans les trois ans.

Il portera sur “la progression de la puissance des installations”, et devra vérifier “la bonne atteinte des objectifs de la programmation pluriannuelle”, “par l’installation d’au moins 500 machines électrogènes par an”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related