Subscribe

Grippe porcine: une écolière de retour du Mexique hospitalisée à Paris

Une fillette de 9 ans, de retour d’un voyage récent au Mexique, a été hospitalisée d’urgence mercredi après avoir été victime d’un malaise à son école, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, a-t-on appris jeudi auprès du directeur qui a confirmé une information du Parisien.

Mercredi matin, la petite Emma B., qui venait de rentrer d’un voyage familial au Mexique, a fait un malaise lors d’une activité péri-scolaire. Des pompiers porteurs de masques sont venus chercher la fillette pour la conduire à l’hôpital Necker.

Selon le maire adjoint du XVIIIe, Philippe Darriulat, l’enfant a fait l’objet d'”examens toute la nuit”. “Rien n’est avéré” si ce n’est qu'”on est sûr qu’il ne s’agit pas d’une méningite”, a-t-il dit.

L’inspectrice de l’Education nationale de la circonscription Françoise Cazals a fait savoir que les résultats des examens d’Emma seraient rendus publics par l’Institut de veille sanitaire (IVS) dans l’après-midi. En attendant, la classe de CM1 d’Emma restera séparée des autres.

Jeudi matin, les parents des 295 élèves de l’école primaire de la rue Belliard (Paris XVIII), où la fillette est scolarisée en CM1, ont découvert l’existence de ce cas suspect en emmenant leurs enfants à l’école où une équipe médicale de la ville de Paris les attendait.

“On nous a expliqué qu’il y avait un cas suspect, mais qu’on est sûr de rien pour le moment. On nous a expliqué les symptômes de la grippe porcine et qu’on suivrait les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé”, raconte le père d’une élève, David Cossem.

“Pour le moment, les élèves de la classe de CM1 de la petite Emma, restent ensemble, les autres ont des cours normaux mais je ne suis pas très inquiet”, ajoute-t-il. “Moi, j’ai très peur, ma fille n’est pas dans la classe d’Emma, mais les enfants fréquentent la même cour de récréation, ils touchent les mêmes rampes d’escalier, je vais voir avec mon mari si je laisse ma fille à l’école”, déclare une autre mère de famille.

La maman d’une petite Clara, 8 ans, est venue chercher son enfant à l’école dès qu’elle a appris le cas suspect. “Ma fille n’est pas dans la même classe qu’Emma, mais elle a un problème de défense immunitaire et je préfère ne prendre aucun risque”.

Une autre maman, Sophie Thelot, ne partage pas ce point de vue: “quand j’écoute mon coeur de mère, j’ai envie de prendre ma fille dans mes bras et la ramener chez moi, et puis quand je réfléchis, je me dis que c’est mieux que les enfants restent ensemble, qu’ils seront mieux surveillés”. “Je ne m’affole pas, on a des médecins compétents, les meilleurs hôpitaux, surtout à Paris”, ajoute-t-elle.

A 16H30, les parents de l’école primaire et de l’école maternelle adjacente seront tous rassemblés pour une réunion d’information.

Emma était revenue lundi avec ses parents de 15 jours de vacances passés au Mexique.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related