Subscribe

Guy Savoy élargit ses horizons

Le chef français Guy Savoy exporte son nom. Après les succès de ses tables à Paris, Las Vegas et dernièrement à Singapour, il envisage d’ouvrir une nouvelle adresse au Qatar.

Guy Savoy, trois étoiles au Michelin pour sa table rue Troyon à Paris, est un monstre sacré. Et à l’image de certains de ses pairs prestigieux, cet Isérois a fait de son nom une marque. Un modèle qu’il a exporté la première fois en 2006, année de l’inauguration de son restaurant du Caesars Palace de Las Vegas. A la carte, on retrouve donc les plats de prédilection du chef, comme la célèbre – et secrète –  soupe d’artichauts à la truffe noire ou les huîtres en nage glacée.

Le tout servi par une équipe habituée, depuis quatre ans, au rythme imposé par cette cuisine de renom. “On a mis à notre disposition un lieu où il y a tout ce qu’il faut pour bien travailler avec originalité et créativité”, souligne Guy Savoy sans pour autant imaginer investir ailleurs aux Etats-Unis. “J’ai eu des propositions pour New York, mais elles ne correspondaient jamais à ce que je recherchais. Et puis mes collègues français y sont déjà bien nombreux.” Une référence à Alain Ducasse, Jean-Georges Vongerichten ou encore Joël Robuchon, avec qui il avait préparé le menu de la soirée de gala de la James Beard Foundation en novembre 2010. “On a beau être tous Français, il faut que l’on vienne à New York pour travailler ensemble. Je trouve cela génial !”

Son art culinaire, Guy Savoy l’a également fait connaître grâce à Horst, un personnage à qui il a prêté sa voix dans la version française de Ratatouille, le dessin animé sorti en 2007. “Trois ou quatre ans auparavant, les équipes de tournage de Pixar avaient passé quelques jours dans nos cuisines avec un petit caméscope pour prendre des images. J’ai donc la prétention de dire que le rythme dans les cuisines du film a été pompé chez nous”, plaisante-t-il.

Loin des casinos du Strip, de l’effervescence de la Grosse Pomme ou des studios d’Hollywood, en troisième lieu Guy Savoy est parti à la conquête de l’Est, en Asie, où la gastronomie française semble avoir trouvé son créneau. Il a ouvert en mai 2010, à Singapour, une réplique de son restaurant du 17e arrondissement à Paris, au sein du Marina Bay Sands, un complexe hôtelier pharaonique. Il pourrait élire domicile prochainement à Doha, la capitale du Qatar, en plein coeur de la péninsule arabique, pour une nouvelle adresse gastronomique.  “Ce serait un petit restaurant, dans un site assez particulier.” Il n’en dira pas plus.

Seule certitude, celle de voir dans ses assiettes des produits  uniques et respectés. “J’aime avoir la consistance du produit au-delà du goût », déclare-t-il. « C’est-à-dire que si je fais du bar c’est un gros pavé de bar, cuit avec ses écailles.” Il est comme ça Guy Savoy, attaché à son terroir, authentique jusque dans ses casseroles, affichant au coin des lèvres cet éternel sourire de bon vivant.

A savoir
En 2012, la belle adresse de la rue Troyon de Guy Savoy va être transférée de l’autre côté de la Seine, au sein de l’Hôtel de la Monnaie sur le quai de Conti.

http://www.guysavoy.com/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related