Subscribe

Homicide à l’université de Perpignan

 La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a exprimé mercredi sa “profonde émotion” après l’homicide intervenu à l’université de Perpignan, ajoutant qu’elle se rendait dans l’après-midi sur place pour être “aux côtés de la communauté universitaire en deuil”.

Une secrétaire de 49 ans de cette université a été tuée mercredi d’un coup de couteau par un étudiant chinois dans les locaux de l’établissement et trois autres personnes ont été blessées, dont une grièvement, selon le procureur de la République de Perpignan.

Dans un communiqué, Mme Pécresse a “exprimé sa plus profonde émotion face au drame survenu ce matin”, adressant “ses pensées attristées d’abord aux victimes et à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble de la communauté universitaire choquée par cette agression d’une rare violence”.

La ministre a “rendu hommage au courage dont ont fait preuve l’étudiant et le professeur qui ont tenté de s’interposer entre l’agresseur et sa victime” et “réaffirmé que la violence n’a pas sa place dans l’enceinte universitaire”.

Apportant “son total soutien aux équipes pédagogiques et administratives”, elle a demandé “au recteur de Montpellier, et au président de l’université de prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’accompagnement psychologique des étudiants et des personnels de l’établissement, marqués par ce drame”.

L’agresseur, un étudiant chinois de 26 ans “qui présentait des troubles du comportement”, selon le procureur, a été interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire.

L’agression a eu lieu “vers 09h30 dans le département de sociologie de l’université avec un couteau de boucher de 20 à 30 cm” et la personne grièvement blessée a été atteinte “à la face, aux bras et aux jambes” alors qu’elle tentait de se protéger, a ajouté le procureur.

L’étudiant chinois, inscrit en deuxième année de sociologie, avait accepté de se faire soigner début novembre à l’hôpital de Perpignan. Il avait également fait sa première année de sociologie à Perpignan, selon le procureur.

 

 

Related