Subscribe

Hortefeux entendu par la police dans l’affaire Karachi

L’ex-ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux devait être entendu ce vendredi matin comme témoin par la police dans l’enquête ouverte pour violation du secret professionnel après la révélation de ses conversations téléphoniques avec un protagoniste du dossier Karachi, a indiqué son avocat à l’AFP.

“M. Hortefeux est entendu ce matin comme témoin”, a déclaré Me Jean-Yves Dupeux, confirmant une information de RTL. Une source proche du dossier et une source judiciaire ont confirmé cette audition auprès de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), chargée de l’enquête. Dans l’une de ces conversations téléphoniques, le 14 septembre, Brice Hortefeux avait prévenu Thierry Gaubert, un proche de Nicolas Sarkozy mis en examen dans le dossier Karachi, que sa femme “balançait beaucoup” au juge.

Après la révélation de ces écoutes, M. Hortefeux avait déclaré qu’il souhaitait être entendu par la justice. Il avait nié “catégoriquement avoir eu quelque information issue de la procédure judiciaire en cours” sur le volet financier du dossier Karachi. Dans leur premier coup de fil du 14 septembre, M. Hortefeux avait indiqué à M. Gaubert que sa femme, Hélène de Yougoslavie, de qui il est séparé, interrogée quatre jours auparavant par le juge van Ruymbeke, “balançait beaucoup”. “Qu’est-ce que tu as comme infos là-dessus, toi, parce qu’elle me dit qu’elle dit rien?”, avait répondu Thierry Gaubert. “Ça m’embête de te le dire par téléphone. Il y a beaucoup de choses, hein”, avait assuré l’ex-ministre de l’Intérieur.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour violation de secret professionnel et recel à la suite de la révélation de ces écoutes.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related