Subscribe

Huit jeunes regards américains sur la France

Loin des clichés des dépliants touristiques, l’exposition « Jeunes talents 2010 » présente les visions très personnelles de huit étudiants en photographie américains sur six villes françaises. Si l’initiative vise à promouvoir le tourisme en France, l’exigence artistique reste une priorité.

Vous êtes fatigués de voir la France réduite à une éternelle carte postale flanquée d’une Tour Eiffel émergeant du crépuscule parisien ? Pour la quatrième année, les services culturels du consulat de France à Los Angeles, la fondation pour l’échange culturel France Los Angeles Exchange (FLAX) et la maison du tourisme française aux États-Unis Atout France ont décidé de rafraîchir un peu l’image d’Épinal traditionnellement véhiculée sur l’Hexagone. En décidant d’envoyer huit jeunes photographes américains prendre le pouls graphique de six villes de France pendant dix jours, ces institutions ont voulu recueillir la singularité de ces regards émergents sur cette France contrastée et mouvante, qui recèle encore des richesses insoupçonnées pour nombre d’étrangers malgré sa popularité touristique. Pour les jeunes photographes, cette initiative est aussi l’opportunité de construire un portfolio et de se confronter à un terrain étranger. « C’est la première fois que je vais être exposé dans une galerie aussi importante », s’enthousiasme par exemple Tom Macom, étudiant de Loyola University à La Nouvelle-Orléans. “Certains des précédents participants ont même trouvé du travail en France”, affirme quant à elle Elizabeth Forney, directrice du FLAX.

Un véritable regard

Des bribes naturelles, architecturales et humaines d’Aix-en-Provence, Arles, Lille, Marseille, Tahiti et Toulon sont ainsi saisies dans toute leur subjectivité assumée. « On cherchait des photographes avec un véritable regard », explique Jean-Christophe Harel, attaché culturel au consulat de France à Los Angeles, qui a participé à la sélection des étudiants issus de différentes écoles d’art américaines. Signe du sérieux artistique de la chose : les institutions organisatrices ont pour la première fois depuis la naissance de l’opération Jeunes Talents assigné aux participants un curateur de renom, Tim Wride, dont les 14 ans d’expérience au musée d’art du comté de Los Angeles ont été précieuses pour guider les photographes dans leur démarche artistique. « Mon rôle était de faire en sorte qu’ils s’expriment en tant qu’artistes, parce que l’équilibre avec la contrainte promotionnelle n’est pas facile à maintenir. La difficulté était de ne pas se contenter d’aller dans ces endroits magnifiques pour photographier uniquement les belles choses », explique-t-il. « Les jeunes photographes ont réellement réussi à avoir un œil neuf sur la France », conclut Wride.

Couchers de soleil et Tortues Ninja
Kenneth Cowan, formé au Otis College of Art and Design, s’est par exemple lancé dans une relecture moderne des paysages de Cézanne. Sous son objectif, les massifs rocheux d’Aix-en-Provence baignés de soleil couchant côtoient des Tortues Ninja et des papiers peints vieillots. Maria Schriber a, elle, voulu capturer la diversité de la métropole lilloise, aussi bien dans son architecture que dans ses habitants, loin des cafés pittoresques et du chic parisien. Au final, la carte postale est certes flatteuse pour les villes photographiées, clientes du projet, mais elle donne à sentir des atmosphères qui invitent Français et Américains à voir l’Hexagone sous un angle inédit.

Infos pratiques :

Exposition Jeunes Talents 2010, French Impressions : New Photographic Perspectives
Du 7 au 21 avril 2010 à la Louis Stern Fine Arts Gallery
Plus d’informations sur le site d’Atout France  www.franceguide.com/jeunestalents

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related