Subscribe

Incendie: Mort d’une Américaine, une seconde dans un état critique

Quatre étudiantes, une Américaine, une Australienne, et deux Suédoises, figurent parmi les personnes décédées dans l’incendie d’un immeuble parisien dans la nuit de mercredi à jeudi, a-t-on appris mardi auprès de Sciences-Po et d’une source proche du dossier.

Une autre étudiante américaine venue à Sciences-Po, Grace Flott, de l’Université de Washington à Seattle, est dans un état grave, a ajouté l’école, qui a précisé qu’un “hommage” aux victimes avait été rendu lundi, avec le directeur Richard Descoings.

Quatre personnes ont péri en se défenestrant. Le cinquième mort a été retrouvé brûlé dans les étages de cet immeuble situé Cité du Labyrinthe, dans le quartier populaire de Ménilmontant (XXe).

Jasmine Jahanshahi, étudiante de l’Université de Californie à Berkeley aux Etats-Unis et Louise Brown, de l’université du New South Wales à Sydney en Australie, décédées, étaient venues étudier cette année à Sciences-Po Paris, a-t-on appris auprès de l’école, confirmant une information du Parisien.

Deux étudiantes suédoises, Lisa Asberg et Felicia Bolm, en cours de civilisation française à la Sorbonne ont également péri, selon une source proche du dossier.

Au total, trois étudiants, dont l’étudiante américaine, sont blessés, selon cette source.

Dans un communiqué, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse a exprime “sa très profonde émotion” et présenté “ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de ces étudiantes”.

Elle a souhaité que “la justice fasse toute la lumière sur les circonstances de ce drame”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related