Subscribe

Inculpation formelle du suspect de l’attentat manqué de Times Square

Faisal Shahzad, l’Américain d’origine pakistanaise soupçonné d’avoir préparé l’attentat manqué de Times Square à New York le 1er mai dernier, a été formellement inculpé jeudi par la justice américaine, qui a également accusé les talibans pakistanais de l’avoir aidé.

Shahzad, 30 ans, doit comparaître lundi prochain à midi, pour dire notamment s’il plaide coupable ou non-coupable.

Il est accusé d’avoir garé une voiture piégée sur la célèbre place, très fréquentée, le samedi premier mai en fin d’après-midi. L’alerte avait été donnée par des vendeurs ambulants qui avaient vu de la fumée s’échapper de la voiture, et l’explosion ne s’était pas produite.

Le jeune homme avait été arrêté deux jours après sa tentative d’attentat, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour Dubaï. Il a depuis collaboré avec les enquêteurs, et sa comparution a été repoussée à plusieurs reprises.

Le grand jury l’a accusé formellement de dix chefs d’inculpation, notamment de “complot en vue d’utiliser une arme de destruction massive”, de “tentative d’utilisation d’une arme de destruction massive”, de “possession d’arme à feu en relation avec un complot”, de “tentative d’accomplir un acte de terrorisme international” et de “complot en vue de commettre un acte terroriste international”.

Ces cinq premiers chefs d’inculpation sont tous passibles de la détention à perpétuité.

Faisal Shahzad avait été présenté au tribunal une première fois le 18 mai dernier, et le juge lui avait déjà notifié cinq chefs d’inculpation, dont ceux de tentative d’utilisation d’arme de destruction massive et de tentative d’attentat sur le territoire national.

Le grand jury qui a préparé l’acte d’accusation a également formellement impliqué les talibans pakistanais dans la préparation de l’attentat. “Faisal Shahzad a été entraîné au maniement d’explosifs en décembre 2009 au Waziristan, Pakistan, par des experts membres de Tehrik-e-Taliban, un groupe extrémiste militant basé au Pakistan”, souligne le document.

En février et avril 2010, Faisal Shahzad a par ailleurs reçu deux sommes d’argent, d’environ 5.000 dollars puis 7.000 dollars, en espèces, envoyées depuis le Pakistan à un correspondant qui les lui avait remises, poursuit le document.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related