Subscribe

Ingrid Betancourt retrouve ses enfants

L’ex-otage franco-colombienne Ingrid Betancourt s’est jetée jeudi dans les bras de ses enfants Mélanie et Lorenzo à leur arrivée à Bogota, après plus de six ans de captivité aux mains des guérilleros marxistes des Farc. Elle a déclaré avoir "hâte d’être en France", où elle devrait être accueillie vendredi par le président Nicolas Sarkozy.

A leur arrivée à Bogota, les enfants ont serré longtemps dans leurs bras leur mère, qui était montée dans l’avion, très émue, avec son mari Juan Carlos Lecompte. "Les retrouvailles ont été une orgie de baisers", a lancé Ingrid Betancourt.

Dans l’avion, quelques minutes avant l’atterrissage, Mélanie avait laissé éclater son émotion et fondu en larmes. "Cela fait six ans et demi que j’attends ce moment, et je vais lui dire que je l’aime", avait murmuré Lorenzo.

Les enfants s’étaient tenu la main pendant la descente de l’Airbus français vers Bogota en cherchant leur mère du regard, a constaté une journaliste de l’AFP à bord de l’appareil.

"Je remercie Dieu pour ce moment, ce sont mes tout petits, ma fierté, ma raison de vivre, ma lumière, ma lune, mes étoiles, pour eux j’ai eu envie de sortir de la jungle, pour les revoir", a déclaré Ingrid Betancourt avec passion. "Je suis très fière d’eux, qui ont lutté seuls et livré une bataille merveilleuse", a-t-elle ajouté devant ses enfants.

"Je voudrais embrasser le président (Jacques) Chirac et mon ami de toujours (l’ancien Premier ministre) Dominique de Villepin, qui s’est battu pour les otages, pour nous tous", a déclaré Mme Betancourt. "Je veux embrasser le président (Nicolas) Sarkozy pour lui dire que je l’admire et que je lui dois le fait d’être là aujourd’hui", a-t-elle dit.

Vêtue d’un ensemble noir, Ingrid Betancourt a déclaré se trouver "dans un état second, merveilleux, c’est un miracle (…) c’est une histoire incroyable avec un final heureux, je veux revenir en France pour remercier tous les Français et partager ce moment de bonheur avec eux".

"Maintenant que nous vivons ce bonheur, nous voulons en profiter et poursuivre la lutte pour la liberté des autres otages" des Farc, a déclaré sa fille Mélanie.

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, venu de Paris avec les enfants, a été accueilli par son homologue Fernando Araujo devant une nuée de journalistes. M. Kouchner a déclaré que "la formidable force de la famille Betancourt allait aider à libérer tous les otages".

L’Airbus de la République française est arrivé à 08h17 heure locale (13h17 GMT) à Bogota en provenance de Paris avec la famille d’Ingrid Betancourt et une trentaine de personnes. L’appareil devrait repartir vendredi et emmener Ingrid Betancourt à Paris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related