Subscribe

Internet : Google supprime des liens à la demande des pays

La Grande-Bretagne et les Etats-Unis figurent parmi les pays demandant le plus au groupe internet Google de supprimer des liens ou de livrer des informations sur ses utilisateurs, selon des tableaux publiés lundi portant sur le deuxième semestre 2010.

La Grande-Bretagne apparaît en tête des pays ayant fait le plus de demandes de retrait de liens ou vidéos entre juillet et décembre 2010: 93.518, dont 93.360 qui ont effectivement abouti à la suppression de liens sur demande des autorités, dans le but d’éliminer les publicités mensongères.

La Corée du Sud a soumis quant à elle 32.000 demandes, essentiellement pour éviter la divulgation d’un numéro d’identité national (RNN).

Dans un contexte plus politique, la police italienne a demandé à Google de supprimer une vidéo sur YouTube qui critiquait le chef du gouvernement Silvio Berlusconi et simulait son assassinat. Google a expliqué que la vidéo enfreignait les règles du site et qu’il avait dû la retirer.

Au Brésil, la justice a demandé la suppression de liens à contenu politique durant la campagne électorale, et aux Etats-Unis Google a supprimé 1.100 contenus visant à diffamer un homme et sa famille.

En revanche, au Vietnam, Google a refusé de supprimer des résultats de recherche sur “un mot particulier qui générait des commentaires présumés peu flatteurs d’anciens dirigeants” du pays. Il n’a pas précisé ce mot.

Ce rapport détaille aussi les demandes reçues pour obtenir des informations sur des internautes. Les Etats-Unis dominent ce classement, avec 4.601 demandes, dont 94% ont reçu une réponse. Le Brésil est deuxième avec 1.804 demandes, dont 76% ont reçu une réponse partielle ou complète, suivi de l’Inde avec 1.699 demandes (79% de réponses), la Grande-Bretagne avec 1.162 demandes (72% de réponses) et la France avec 1.021 demandes (56% de réponses).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related