Subscribe

Jacques Brel revisité à New York en version cabaret

Avec le spectacle de cabaret « Jacques Brel returns », le chanteur belge culte renaît en version loufoque et anglophone à New York. L’édition 2011 de ce show né en 1968 séduit toujours autant le public américain. Bénéficiez d’un tarif réduit grâce à France Amérique!

La troupe de « Jacques Brel returns » fait revivre le légendaire chanteur belge au Triad à New York. Pas de mimétisme gestuel ou vocal : si la mélodie au piano ou à l’accordéon est la même, ainsi que les textes, traduits en anglais, la version cabaret est assumée. Pour un public averti, les textes profonds comme La Chanson des Vieux Amants seront peut-être difficiles à apprécier, car, comme l’admet le Québécois Jean Brassard, le francophone de la troupe, « avec la traduction on perd parfois en profondeur ». Mais les textes burlesques comme Les Bourgeois, qui deviennent « Middle class are like pigs », se prêtent très bien à l’interprétation théâtralisée de la troupe.

Pour rendre les paroles accessibles au public américain, les textes ont été traduits par le compositeur et chanteur Mort Shuman pour la première version du spectacle en 1968. Le show s’appelait alors « Jacques Brel is still alive and well and living in Paris ». Le chanteur avait vu le spectacle, « l’avait apprécié et était même devenu très ami avec la troupe », précise Dan Whitten, producteur de « Jacques Brel returns ».

Selon Jean Brassard, « il était reconnaissant aux producteurs de l’avoir mis sur la carte américaine ». Ainsi le producteur Dan Whitten a découvert les textes de Jacques Brel dans leur version cabaret. « Une amie de ma sœur m’avait fait écouter Jacky en anglais. J’avais été subjugué », se souvient-il.

Un succès qui ne se dément pas

Jean Brassard, a beau trouver « étrange et frustrant » de chanter la plupart des textes de Brel en anglais durant le spectacle, il est ravi de la réaction que ceux-ci suscitent chez les Américains. « Brel n’a rien de commun avec ce qu’ils connaissent, remarque t-il. Ils sont très touchés, et en particulier les jeunes, qui pour la plupart ne savent pas avant le spectacle que l’on peut écrire des chansons avec une telle profondeur sur la vieillesse ou la mort ».

D’après l’Américaine Ereni Sevasti, Français et Belges apprécieraient aussi beaucoup « Jacques Brel returns », au point parfois d’y assister à plusieurs reprises durant leur séjour aux Etats-Unis. Le succès du spectacle créé en 1968 ne se dément pas, et sa reprise, créée en 2005 par Dan Whitten, également.  La petite salle de 120 personnes est complète chaque semaine.  « Des personnes qui avaient assisté à un spectacle dans les années 60 reviennent et sont tous émus de retrouver le Brel dont ils sont fans » … sans connaître l’original.

Pour plus d’informations :

Le 25 février, les 14, 23 et 30 mars à 20h au Triad, 158 West 72nd St à New York

$15 au lieu du prix initial de $20, en utilisant le code MKTG à l’adresse suivante :

http://www.brownpapertickets.com/event/131725

www.triadnyc.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Jean Brassard, la passion d’Yves MontandJean Brassard, la passion d’Yves Montand Douze reprises, des intermèdes narratifs et quelques pirouettes théâtrales, il n'en fallait pas plus au chanteur et acteur québécois Jean Brassard pour célébrer, encore hier soir, au […] Posted in Culture
  • La Bohème de Floanne AnkahLa Bohème de Floanne Ankah Floanne Ankah sera sur scène le 21 juin au Triad, à New York, pour un cabaret de chansons françaises. Au programme : des reprises de succès d'Édith Piaf, Barbara, Jacques Brel et […] Posted in Culture