Subscribe

Jane Birkin : « Pour moi, la scène est un lieu de terreur »

Jane Birkin termine aux États-Unis sa tournée avec un concert à Washington le 9 février et deux à New York les 11 et 12. Elle reprendra sur scène les « petits bijoux » écrits pour elle ou d’autres par Serge Gainsbourg, mais aussi les chansons de son dernier album Enfants d’hiver dont elle a signé les textes.

Jane Birkin a une voix un peu fatiguée, qu’elle essaie de préserver pour les dernières dates de sa tournée aux États-Unis. L’artiste qui n’a jamais peur de se livrer a paradoxalement attendu la soixantaine et son dernier album Enfants d’ hiver pour dévoiler ses pensées… Sur des musiques composées notamment par Alain et Pierre Souchon, elle explore avec nostalgie et ses propres mots ses souvenirs d’enfance. « Il y a aussi les petits bijoux de Serge », précise-t-elle, étonnée que son concert semble autant toucher les gens, toujours avec cet accent qui séduit ou irrite, mais aux intonations sincères.

Les chansons de Serge Gainsbourg dont elle fut l’inspiration bien après leur séparation, ne suffisent plus à résumer sa carrière. Avec les années, Jane Birkin s’est affirmée comme une comédienne aux ressources de tragédienne, une femme engagée contre les injustices qui l’ « enragent » et une mère fière de la réussite de ses filles : Kate la photographe, Lou l’actrice et Charlotte désormais également chanteuse qui, hasard des tournées, était sur scène en janvier à Brooklyn.

Après les dernières notes de ses concerts américains qui marque la fin d’une balade entamée en septembre dernier, elle fera une longue pause, avec un projet de comédie musicale en 2015 qui reprendrait un spectacle monté à Avignon en 2002 et qui avait ensuite fait le tour du monde, Arabesque.

France-Amérique : Vous êtes montée sur scène relativement tard dans votre carrière, en 1987.

Jane Birkin : Avant, en 1985, il y avait eu l’expérience du théâtre avec la pièce de Marivaux La Fausse suivante, mise en scène par Patrice Chéreau. Et tout le monde s’attendait à ce que je me casse la gueule… Ensuite j’ai eu un tube, « Quoi » et on m’a dit : c’est le moment ou jamais de faire un concert… Je mourais de peur. Pour moi, la scène est un lieu de terreur.

Vous n’avez jamais surmonté votre peur malgré les succès ?

Avec le temps, on ne change pas… Il y a toujours cette crainte de décevoir qui est de plus en plus forte. On essaie de surprendre continuellement mais cela demande une énergie folle. Pour cette tournée, avec les dates qui s’enchaînent, je râle parce que c’est un rythme exigeant. Mais on arrive au bout et ça me manque déjà… Les gens sont touchés par ce spectacle… À Annecy, ils étaient en larmes. Il y a des chansons très mélancoliques et les « petits bijoux » de Serge. C’est un show très intime.

Au fil de votre carrière, vous vous êtes engagée pour de nombreuses causes… Vous avez écrit une chanson sur Aung San Suu Kyi, la dissidente birmane, actuellement en résidence surveillée.

J’ai l’impression de ne pas en faire assez. À vrai dire je trouve très difficile de refuser lorsque je suis sollicitée. Ca m’enrage de voir des injustices. Les enfants ne sont plus à la maison donc maintenant je peux agir plus librement. Agir, ça me calme… Pour Aung San Suu Kyi, c’est très personnel, je l’ai rencontrée. Je suis prête à hurler pour mobiliser les gens, surtout en France où elle n’est pas aussi connue qu’en Angleterre. Si elle disparaissait je le porterais dans ma chair. C’est une sorte de Ghandi en plus drôle, un mélange d’audace et de distinction.

Quel regard portez-vous sur les carrières de vos filles, Kate Barry, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon ?

C’est génial de voir qu’elle réussissent toutes les trois. Je suis vraiment fière. C’est moi qui les ai poussées à faire des auditions lorsqu’elles étaient adolescentes… Je voulais que Jacques (ndlr, Jacques Doillon cinéaste et père de Lou), fasse tourner Lou… Moi-même, je me trouve plus intéressante à 13 ans qu’à 20, à l’époque de Slogan (1968). Là, je suis en train de comploter pour que Kate  accepte de jouer Les trois sœurs (ndlr, la pièce de Tchekhov) avec Lou et Charlotte… J’essaye de voir comment je peux lui tordre le bras ! Lorsque Lou a joué Beckett et que dans le New York Time, j’ai lu : « Elle est faite pour la scène… », je me suis dit « putain !  Personne n’a jamais écrit ça pour moi ». Avec Charlotte, on se remonte le moral, on partage les frayeurs de la scène, des trucs pour soulager et le trac et la voix. Lorsqu’elle a reçu son prix à Cannes (ndlr, Interprétation féminine pour Antechrist), la façon dont elle a parlé de ses parents… On pleurait de gratitude. J’ai vraiment l’impression que je peux m’éclipser… Le focus a changé, je ne suis plus au centre du tableau, je suis au bord…

Avez-vous vu le film de Joan Sfar, consacré à Serge Gainsbourg (Gainsbourg, Vie Héroique) ?

Ah non ! non ! non ! Ça ne sert à rien de se fouetter… C’est vraiment trop difficile… Surtout avec le suicide de la jeune actrice qui interprète… moi. Quand je vois l’acteur qui joue Serge, il y a un malaise… Je pense que c’est une œuvre de fiction plutôt que quelque chose qui raconte des faits de notre vie… Joan Sfar aurait dû appeler ça un conte.

Infos pratiques :

Washington : le 9 février, à 19 h 30.
La Maison Française

$30

www.lamaisonfrancaise.org

New York : les 11 et 12 février à 20 heures.

FIAF- Florence Gould Hall, 55 East 59th Street (between Park and Madison Avenues)

$40 (membres) ; $50 (Non-membres)

www.fiaf.org

www.janebirkin.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Nolwenn Leroy en concert le 8 janvier à New YorkNolwenn Leroy en concert le 8 janvier à New York La chanteuse française sera en concert à New York ce mardi. Elle viendra promovoir la sortie aux Etats-Unis de son album Nolwenn, adaptation de son avant-dernier album Bretonne, qui a […] Posted in Music
  • Manu Chao en tournée américaineManu Chao en tournée américaine Musicien, globe trotter, conteur d'histoires. Manu Chao débutera une grande série de concerts aux Etats-Unis des la fin de l'été, à partir du 31 aout à Boston, jusqu'au 18 […] Posted in Music