Subscribe

“J’avais envie de montrer combien les hommes de 40 – 55 ans avaient changé en 30 ans”

Le cinéaste Marc Esposito revient sur sa carrière et son film, Le coeur des hommes 2 (avec Marc Lavoine, Gérard Darmon et Jean-Pierre Darroussin) qui sera diffusé en décembre sur la chaîne Eurocinema aux Etats-Unis. Interview.

-Etes-vous passé “naturellement” du journalisme à la réalisation ?
“Naturellement” ne peut pas être le mot ! J’y suis passé petit à petit, sans l’avoir forcément voulu au départ, tout s’est fait par étapes successives. Mon
ras-le-bol du journalisme et mon envie d’écrire des fictions sont arrivés en même temps. Ensuite, j’ai écrit un roman, des scénarios que je voulais
réaliser, et des scénarios pour d’autres. Le roman est paru, a bien marché, mais pas assez pour me faire vivre, et je n’ai réussi à “monter” aucun des
scénarios que j’avais écrits pour d’autres. En revanche, j’ai réussi à faire “Le coeur des hommes”, qui a bien marché, et me voilà réalisateur ! Il y a
quinze ans, quand j’ai quitté Studio, je rêvais davantage d’être écrivain ou simple scénariste que réalisateur, mais je vis dans un pays où le mieux
placé pour réaliser les films qu’il écrits, c’est son scénariste. Ça a été décisif.

-Pouvez-vous rappeler pour nos lecteurs l’idée de départ du Coeur des hommes et de sa suite?
D’abord, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu, en France, de film “choral” sur l’amitié entre hommes, comme dans les films d’Yves Robert ou de
Claude Sautet, que j’avais adorés dans ma jeunesse. J’avais envie de montrer combien les hommes entre 40 et 55 ans avaient changé en 30 ans. Comment
ces hommes “à l’ancienne” s’étaient adaptés aux nouvelles règles des relations hommes-femmes, aux nouvelles femmes.

-Ici aux Etats-Unis, on appelle ça un “dude movie”, un film de mecs. Et les filles dans tout ça ?
Le coeur des hommes est “un film de mecs” mais il doit son succès (on a des études là-dessus !) aux femmes, ce sont elles qui ont “adoré” le film,
alors que les hommes l’ont “bien” ou “beaucoup” aimé. Pour une raison simple : les femmes sont au coeur du film, c’est une comédie sur l’amour, ce
sont des hommes qui parlent d’amour entre potes, c’est un film “sentimental”. Dès qu’on est dans ce registre, les femmes sont les premières
“clientes”

. Je suis sûr que si on comptait précisément le temps de présence des femmes à l’écran dans les “Coeurs des hommes”, il serait très supérieur à celui qu’elles ont dans tous les autres “films de mecs”, français ou américains.

-A quand un Coeur des hommes 3 ?
Peut-être. Pas sûr du tout. Le metteur en scène adorerait, mais l’auteur se cabre devant l’obstacle. Avec quatre personnages et deux films, j’ai déjà
traité pas mal de situations sentimentales, j’ai l’impression que ça va être très difficile de ne pas me répéter, sans tomber dans les clichés peu réalistes
(y en a un qui devient homo !). J’ai fait le Coeur 2 parce que je me sentais capable de faire mieux que Le Coeur 1, un film encore plus drôle, encore
plus émouvant. J’aime beaucoup Le Coeur 2, pour l’instant je ne me sens pas capable de faire un 3 qui serait ne serait-ce qu’aussi bien que le 2.

-Parlez-nous un peu de musique et du disque de Gérard Darmon auquel vous avez participé.
J’aime bien écrire des chansons, ça fait longtemps que j’en écris, pour me changer les idées, ou quand j’ai du temps. C’est un travail de dentellière très
excitant.  Là, en plus, avec ce disque, c’est mon histoire d’amitié avec Marc et Gérard qui continue. Ce disque doit beaucoup à Marc Lavoine, qui l’a voulu, a poussé Gérard, et m’a poussé à écrire pour Gérard. C’est venu tout seul, j’ai écrit une dizaine de chansons en quelques séances, seul à mon bureau, ou avec
eux. Je connais tellement bien Gérard, nous avons tant de points communs, écrire pour lui, sur lui, c’était comme écrire sur moi.
Je suis très content de toucher, ou d’avoir touché, à toutes les “sortes” d’écriture possibles : journalisme, roman, scénarios, chansons. Il me manque le
théâtre. C’est dans mes projets of course ! Je me sens avant tout  un “writer”. Dommage qu’aucun mot français ne dise exactement la même chose : auteur et écrivain, ce n’est pas “writer”.

-Quel est le sujet du script que vous essayez actuellement de produire ?
Une histoire d’amitié, très autobiographique, entre un patron de magazine et un taulard. Je n’essaie pas de le “faire produire”, j’essaie de le “produire” !
Avec ma société Arc en Ciel productions.

-D’autres projets ?
Je suis à fond sur ce prochain film.

 

Infos pratiques:

Le coeur des hommes 2 est diffusé sur Eurocinema en décembre (par câble).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related