Subscribe

Jean-Pol d. Franqueuil, l’art d’expliquer sa passion aux petits

L’artiste Jean-Pol d. Franqueuil, basé à New York, s’invite aujourd’hui à l’école publique bilingue PS.73 dans le Bronx pour faire partager sa passion et son métier. Sa venue s’inscrit dans l’action du Service Éducation de l’Ambassade de France dans la mise en place de programme bilingue dans les écoles publiques. Rencontre avec l’artiste et son jeune public lors de son passage mercredi à PS.84.

« Est-ce que le karaté c’est de l’art ? », lance un petit garçon. « Non, c’est un art martial ! », répond Jean-Pol d. Franqueuil amusé. Le temps d’une après-midi, l’artiste français est venu partager sa passion et son métier avec la classe 1st grade de l’école publique bilingue  The Lilian Weber School dans l’Upper West Side. Assis sur une chaise trois fois trop petite, Jean-Pol d. Franqueuil se présente à son jeune auditoire. « Je suis peintre et dessinateur », dit-il avant de se faire interrompre par un élève : « C’est tout ? » Surpris par la spontanéité de son public, l’artiste répond :« Cest déjà pas mal. »

Pas mal en effet. Jean-Pol d. Franqueuil est un artiste reconnu. Né à Paris, il commence sa carrière à 16 ans en tant que caricaturiste politique. Ces dessins sont publiés dans diverses publications européennes mais aussi américaines comme le prestigieux New York Times. Peu à peu, il se tourne vers la peinture et crée son propre style : « Le beyondism » (mouvement qui replace chaque objet au-delà de son ordinaire dans un autre espace et un autre temps, celui du motif employé). Après avoir sillonné l’Afrique et l’Asie, il passe 20 ans à Los Angeles avant de s’installer à New York. C’est sur la côte Ouest qu’il a fait sa première intervention dans une école primaire. « On m’a demandé de venir expliquer mon métier à des enfants ayant des vies très compliquées. L’un d’entre eux dont la mère fut tuée sous ses yeux a dessiné un chef-d’œuvre. Ce jour là, j’ai été impressionné ! », explique l’artiste.

Un émerveillement qu’il ressent de nouveau en voyant ces jeunes élèves de New York à qui il souhaite montrer le monde différemment à travers l’art. Pour cela, il prend comme modèle une chaise qu’il décline de différentes manières afin de leur montrer les divers courants artistiques. À chaque coup de crayon, son public applaudit. « Vous allez aussi avoir votre moment de gloire ! », s’exclame le dessinateur. Après quelques croquis improvisés, l’attention des enfants s’essouffle, signe qu’eux aussi veulent s’exécuter sur le papier. Jean-Pol d. Franqueuil leur propose alors de regagner leur table pour reproduire la chaise à leur façon. « Plus on grandit, moins on fait des activités artistiques. Peut-être que s’ils voient un adulte qui en fait encore, ils continueront », espère-t-il.

À la fin de son intervention, l’artiste interroge les enfants sur leur culture artistique. « Connaissez-vous des artistes ? ». Les enfants bûchent sur la question jusqu’au moment où un des élèves répond à Jean-Pol d. Franqueuil : « Mon artiste c’est toi ! »

Jean-Pol d. Franqueuil interviendra le 16 mars à PS 73, le 25 mars à CIS 22 dans le Bronx et le lundi 30 à PS 58 à Brooklyn.

L’artiste est représenté par une galerie chinoise : www.fuxingallery.com.cn

Ses coordonnées :

jpfranqueuil@gmail.com

www.franqueuil.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related