Subscribe

Julien Benneteau : « J’ai été chercher la victoire au bout de moi-même »

Le tennisman français a brillé hier lors de son entrée dans l’US Open en venant à bout du tchèque Radek Stepanek en quatre sets (6-4, 6-2, 4-6, 6-4). Solidement ancré depuis plusieurs mois dans les quarante premières places au classement ATP, Julien Benneteau revient pour France-Amérique sur sa rencontre et sur sa préparation pour ce tournoi.

Vous avez réussi une très belle performance pour votre premier match hier en éliminant le tchèque Radek Stepanek (tête de série n°28)…

Oui, je suis vraiment satisfait de mon match d’hier. Je suis bien rentré dans mon match, en remportant les deux premiers sets. Stepanek est bien revenu dans le match dans le troisième set en se montrant très agressif dans son jeu. J’ai beaucoup souffert de la chaleur et de quelques vomissements au cours du quatrième set, mais j’ai réussi à trouver un second souffle pour le battre. Maintenant, il faut penser au match suivant, face à Tommy Robredo, qui aura lieu vendredi prochain. Il faut que je me repose, parce que ce genre de matches, par  grande chaleur et avec une importante humidité, est vraiment difficile pour l’organisme.

Justement, comment vous êtes-vous préparé pour ce tournoi en prenant en compte ces paramètres si particuliers ?

Je suis arrivé aux États-Unis à la fin du mois de juillet pour participer à quelques tournois, dont celui de Washington par exemple, afin de m’acclimater au mieux à ce contexte de grande chaleur et d’humidité. La préparation d’un tournoi comme celui-ci est, comme tous les tournois du Grand Chelem, différente de celle que l’on fait pour les autres compétitions « en trois sets ». Ces tournois sont de plus longues durées, et sachant que les matches peuvent « traîner en longueur », il faut bien se préparer au niveau physique, travailler l’endurance dans des contextes climatiques assez rudes.

Votre prochain match aura lieu contre l’espagnol Tommy Robredo. Comment abordez-vous ce match ?

J’ai déjà joué contre lui deux fois, et j’ai gagné deux fois. La dernière fois, c’était au tournoi de Lyon en 2008. Il est très fort sur son coup droit mais il n’aime pas trop que les échanges traînent en longueur. Il faut être agressif, il faut jouer assez court pour éviter qu’il mette en place son jeu.

Il s’agit cette année de votre septième US Open. Votre meilleure performance a été réalisée l’an passée avec une élimination au troisième tour. Quels sont vos objectifs pour cette édition ?

Je vais essayer de faire aussi bien que l’année dernière. Mais comme à chaque tournoi du Grand Chelem, chaque joueur veut se montrer et réaliser les meilleures performances possibles. Dans ce contexte-là, la différence réside surtout, au-delà du talent, dans la capacité de chacun à tenir le choc au niveau physique. Les matches pouvant aller jusqu’à cinq sets, il faut tenir le coup.

Quelle valeur revêt pour vous ce tournoi mythique ?

C’est un tournoi qui fait rêver, comme tous les tournois du Grand Chelem. Après c’est vrai que l’US Open possède, comme les autres tournois du Grand Chelem, des particularités. Les sessions nocturnes font partie de la « culture » de cet Open. Le fait qu‘il se déroule dans une ville aussi sympa que New York joue également sur l’ambiance. Une certaine convivialité et un esprit assez familial entourent ce tournoi. Rares sont les moments où l’on ne sent pas d’odeurs de frites, de burgers et de hot dogs venir des tribunes (rires). Mais c’est très sympa.

Quels sont vos objectifs pour la fin de la saison ?

Il me restera quelques tournois après l’US Open, dont ceux de Tokyo et de Shangaï. Après, il restera le tournoi de Paris-Bercy en octobre. Il y a aussi la demi-finale de Coupe Davis contre l’Argentine à Lyon du 17 au 19 septembre prochains. J’ai fait partie de la sélection lors des deux tours précédents, j’espère faire partie de la prochaine équipe pour essayer d’aller au bout et décrocher un « saladier » (ndlr, trophée attribué à l’équipe vainqueur de la Coupe Davis).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related