Subscribe

Kickers fait son come-back aux États-Unis

Les chaussures Kickers créées en France dans les années 70, et qui n’étaient plus distribuées aux États-Unis depuis plus de vingt ans, sont prêtes à entamer leur retour sur le marché américain. La marque aux pastilles rouges et vertes compte sur la collection « enfants » pour se développer.

Pour des générations de Français, Kickers évoque irrémédiablement des souvenirs d’enfants et d’adolescents faisant les 400 coups chaussés de la  fameuse « Jeans boots », aux semelles de caoutchouc, gravées d’une pastille rouge sous le talon gauche, d’une verte sous le talon droit.  En Europe où elle est très bien implantée depuis longtemps, la marque, aujourd’hui, n’utilise d’ailleurs même plus de visuels de ses produits pour ses campagnes marketing et a choisi de communiquer autour du code couleurs.

On n’en est pas encore là aux États-Unis où les Kickers avaient disparu de la circulation mais qui devraient retrouver le chemin des étalages des grands magasins ou des détaillants de chaussures haut de gamme américains avec la collection 2010/2011.  À l’origine de ce come-back, le rachat de la société française en 2007 par le groupe Royer, un des leaders européens de la chaussure, qui a la volonté d’étendre encore plus globalement sa marque-phare (3,7 millions de paires de chaussures vendues en 2008 dans le monde).

Le premier modèle Kickers a été créé en France dans les années 70 par Daniel Raufast, pour une jeunesse marquée par les influences hippie comme la comédie musicale Hair, et qui, apparemment, n’avait rien à porter avec ses jeans. C’est ainsi que « la Légende », le nom de ce modèle originel, faisait ses premiers pas, y compris aux États-Unis. Kickers n’y sera que de passage mais comme le note Antoinette Dagobert, vice-présidente de Kickers US, qui opère depuis New York, « les détaillants se souviennent très bien de la marque, en particulier de la fameuse “Légende”,  qui a été relancée en France avec succès. Et la nouvelle du retour de Kickers a très bien été accueillie par les professionnels. » Kickers US est  appuyé pour la logistique par une société américaine, Pentland Plc, basée dans le New Jersey.

Pour l’instant il n’est pas question pour Kickers de monter un magasin en propre aux États-Unis, mais plutôt d’assurer une présence via des circuits de distribution existants. « La stratégie que nous allons développer dans un premier temps est de gagner en visibilité en plaçant Kickers chez des détaillants spécialistes de la chaussure enfant, notamment à Miami, Los Angeles et New York, où Shoofly vient de passer commande,  être présent dès que possible en ligne avec le site Zappos, et dans certains grands magasins comme Nordstrom », explique Antoinette Dagobert qui enchaîne les salons à travers les États-Unis.

Très logiquement, cette stratégie s’appuie d’abord sur la collection enfant, riche d’une cinquantaine de modèles, que Kickers considère comme le « DNA de la marque ».

La création est assurée en France et les chaussures importées aux États-Unis, avec des prix variant de $59 à $80. Des modèles femme, une vingtaine, seront proposés parallèlement. Il suffit de suivre la pastille…

Infos pratiques :

www.kickers.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related