Subscribe

La bande dessinée s’expose à Paris

« Vraoum ! » C’est le nom de l’exposition qui se tient jusqu’au 27 septembre à la Maison Rouge à Paris et qui consacre le 9ème art : la bande dessinée. Plus de 200 planches de bandes dessinées et 80 œuvres d’art contemporaines y sont exposées.

Que la bande dessinée soit de l’art, cela se savait depuis des décennies et le mot de Warhol : « Le plus grand peintre du XXe siècle, c’est Walt Disney ». L’exposition présente des planches originales par centaines, depuis l’aube du 9e art (Richard Felton Outcault, Winsor McCay, Alain Saint Ogan, George Herriman, George McManus…) jusqu’à nos jours (Moebius, Philippe Druillet, Lewis Trondheim, Robert Crumb, Marcel Gottlib) en passant par les classiques franco-belges (Hergé, Edgar. P Jacobs, André Franquin, Peyo, Jigé) et américains (Alex Raymond, Will Eisner, Milton Cannif).

Parallèlement, l’exposition consacre une série de peintres et sculpteurs, directement inspirés par la bande dessinée : Jean-Michel Basquiat, Errò, Gilles Barbier, Wim Delvoye, Alain Séchas, Hervé Di Rosa et tant d’autres.

Quel est le véritable rapport entre art et bande dessinée, entre planches et tableaux ? Les récentes ventes publiques de planches de bandes dessinées ont prouvé qu’elles étaient désormais  considérées elles aussi comme des œuvres de collection. Une couverture gouachée de Tintin en Amérique par Hergé (1931) s’est dernièrement vendue à 800 000 euros. On est encore très loin des 104 millions de dollars pour Le Garçon à la pipe, un Picasso datant de 1905 qui avait été adjugé chez Sotheby’s en 2004… La cotation d’une œuvre est à coup sûr l’indice de l’état d’esprit d’une époque. De ce point de vue, il semble clair que la bande dessinée est devenue un art reconnu et apprécié à sa juste valeur, Hergé ayant contribué à lui donner ses lettres de noblesse.

L’exposition a surtout le mérite de ne pas s’arrêter aux planches et personnages les plus célèbres. « Vraoum ! » expose les premières planches de Windsor McCay, un original de Richard F. Outcault de 1916 comme des œuvres actuelles de Lewis Trondheim ou Charles Burns, par exemple. Gilles Barbier rend hommage aux comics, les bandes dessinées américaines, en proposant une mise en scène de sculptures ultra-réalistes de super-héros dans une maison de soins gériatriques.

De Walt Disney à Tintin, de Jean-Michel Basquiat à Edgar.P Jacobs, l’exposition, tel le personnage d’Hergé s’adresse véritablement à un public de 7 à 77 ans.

Informations pratiques :

Vraoum !, trésors de la bande dessinée et art contemporain

du 28 mai au 27 septembre 2009

La maison rouge

10 boulevard de la bastille

75012 paris

tel. +33(0) 1 40 01 08 81

fax +33(0) 1 40 01 08 83

Plein tarif : 7 €

tarif réduit : 5 € (13-18 ans, étudiants, maison des artistes, plus de 65 ans)

accès gratuit : pour les moins de 13 ans, les chômeurs, les accompagnateurs de personnes invalides, les membres de l’ICOM et les Amis de la Maison Rouge.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related