Subscribe

La bibliothèque du Congrès va archiver le contenu du site Twitter

La bibliothèque du Congrès américaine, dépositaire de tous les titres de l’édition traditionnelle, a annoncé mercredi qu’elle accueillerait les milliards de messages postés sur le site de microblogs Twitter depuis son lancement en mars 2006.

« Tous les tweets (ndlr, littéralement : pépiements, en l’occurence les messages de 140 mots maximum échangés sur le site) ayant jamais été postés publiquement sur Twitter depuis ses débuts en mars 2006, seront archivés électroniquement à la bibliothèque du Congrès », a annoncé la vénérable institution washingtonienne sur son propre compte Twitter, ainsi que sur son blog officiel.

« Cela fait BEAUCOUP de tweets, d’ailleurs : Twitter gère plus de 50 millions de tweets par jour, avec un total représentant plusieurs milliards », a précisé Matt Raymond, un responsable de la bibliothèque, sur le blog.

Parmi les messages ainsi sauvegardés pour la postérité figurent le premier jamais publié par Twitter, signé de l’un de ses co-fondateurs, Jack Dorsey, ou encore celui de Barack Obama annonçant son élection à la présidence des États-Unis en 2008.

La vénérable bibliothèque du Congrès avait commencé à archiver des données numériques il y a 10 ans, en commençant par les sites de campagne des candidats aux élections au Congrès et à la présidence. Aujourd’hui, elle revendique l’archivage de 167 terabytes de données numériques.

Cette opération est menée dans le cadre du Library’s Digital Strategic Plan, un programme national annoncé en 2003, qui collecte et gère du contenu digital. Le but est de préserver le matériel intellectuel et culturel créé informatiquement, et qui ne possède donc pas de support physique.

Le hasard faisant bien les choses, le compte de la bibliothèque du Congrès sur Twitter, librarycongress, a passé le même jour le cap des 50 000 abonnés. Le site Twitter compte plusieurs dizaines de millions de visiteurs uniques par mois (plus de 69 millions en février selon le cabinet ComScore).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related