Subscribe

La Bohème de Floanne Ankah

Floanne Ankah sera sur scène le 21 juin au Triad, à New York, pour un cabaret de chansons françaises. Au programme : des reprises de succès d’Édith Piaf, Barbara, Jacques Brel et autres artistes cultes.

Français expatriés et Américains francophiles ont rendez-vous le 21 juin prochain au Triad, à Manhattan, pour y écouter Floanne Ankah. L’artiste présentera son nouveau spectacle, « J’avoue », un cabaret d’anciennes chansons françaises des années 60. Installée à New York depuis dix ans, elle renoue ainsi avec sa culture d’origine et se dit « de plus en plus française ».

Cette brunette aux yeux verts, cheveux courts et bouclettes légères, sourit à la vie et nage dans le bonheur. À tout juste 27 ans, Floanne Ankah (de son vrai nom Florence Annequin) est une artiste polyvalente, actrice, chorégraphe et réalisatrice. Inspirée par des « gens qui ont du cœur », elle se passionne pour ces métiers et cette vie où tout est possible. S’imaginer dans quelques années, ce n’est pas son truc. « Qu’est ce que je m’ennuirais, si tout était tracé d’emblée », lance-t-elle. Et d’ajouter : « Ce que New York m’a appris, c’est qu’il n’y a pas de limites et que la découverte est perpétuelle. Tout est possible, si l’on s’en donne les moyens, et l’on peut toujours continuer de rêver. »

L’artiste a aussi un curriculum vitae impressionnant. Diplômée du studio de danse moderne Merce Cunningham, elle a complété son éducation au studio de théâtre Herbert Berghof, ainsi qu’à l’institut School for Film and Television, à l’école de danse moderne Alvin Ailey et à l’Upright Citizens Brigade pour l’improvisation. 
Elle est également la fondatrice de la compagnie SIMPLE production, une organisation à but non lucratif de danses, films et évènements. Son film, One Way, a remporté le prix du meilleur film expérimental au 5ème Big Apple Film Festival de New York et son dernier film, Le maréchal et l’astragale, vient d’être présenté au Short Film Corner à Cannes.
Voix de Kate Moss dans la pub d’Yves Saint Laurent Parisienne, en France et aux États-Unis, Floanne Ankah a travaillé pour le cinéma, la télévision et le théâtre.

Pleine de passions et de projets, c’est en riant qu’elle aborde la question d’une éventuelle célébrité. « C’est superficiel. Après, on ne peut plus faire ce que l’on veut et il faut toujours s’habiller correctement », dit-elle. Et demandez-lui de vous expliquer les raisons de son entrée dans le milieu artistique, elle vous répondra : « Je n’ai jamais eu envie d’être une artiste, mais je le suis et je ne peux pas m’arrêter. En plus, c’est ridicule, je n’ai pas d’artistes dans la famille. À l’école, j’étais une tête. J’ai fait un baccalauréat scientifique, mais ce n’était pas créatif. Là, je me mets à nu et on me prend comme je suis, ou non. »

http://floanne.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related