Subscribe

La Californie se prononcera en novembre sur l’abolition de la peine de mort

Une proposition de loi visant à abolir la peine de mort en Californie, en la remplaçant par une peine de prison à vie sans possibilité de libération anticipée, sera soumise à référendum en novembre prochain, ont annoncé lundi les autorités de cet Etat américain.

Le texte “a reçu le nombre de signatures nécessaire de la part des électeurs pour déclarer la demande valide”, écrit Debra Bowen, responsable des élections californiennes, dans un courrier adressé lundi aux bureaux électoraux de l’Etat. “Il est donc qualifié pour le scrutin” du 6 novembre (jour de l’élection présidentielle américaine, ndlr), ajoute-t-elle. Le texte propose de remplacer la peine de mort par une peine de prison à vie, sans possibilité de libération anticipée.

La nouvelle loi serait rétroactive et s’appliquerait donc aux plus de 700 condamnés attendant leur exécution dans le couloir de la mort californien — le plus peuplé des Etats-Unis. L’abolition de la peine de mort représenterait “des économies pour l’Etat et les comtés qui pourraient s’élever à plusieurs dizaines de millions de dollars par an”, précise Mme Bowen.

Le texte prévoit par ailleurs d’allouer une enveloppe de 100 millions de dollars aux forces de police, étalée sur quatre ans (2012-2016), pour financer les enquêtes sur les meurtres et les viols. La Californie avait déjà aboli la peine de mort en 1972, avant de la rétablir en 1974. Treize personnes ont été exécutées depuis le rétablissement de la peine capitale.

La dernière exécution remonte à janvier 2006. Elle avait provoqué un tollé: le condamné, Clarence Ray Allen, était âgé de 76 ans, aveugle, partiellement sourd, cardiaque et en chaise roulante. Si les électeurs californiens votent en faveur du texte, la Californie deviendra le 18e Etat américain à abolir le peine capitale.

Au cours des cinq dernières années, quatre Etats – Illinois, New Jersey, Nouveau Mexique et New York – ont aboli la peine de mort. Les parlementaires du Connecticut ont également adopté en avril un texte abolissant la peine capitale, qui n’attend plus que la signature du gouverneur pour entrer en vigueur.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related