Subscribe

La comédie québécoise Starbuck sur les écrans américains

En 2012, le film québécois Starbuck a généré plus de 500 000 entrées au box-office français. A la demande des studios DreamWorks, le réalisateur Ken Scott a réadapté cette comédie pour le public américain. Le film est en salles aux Etats-Unis depuis vendredi.

David Wozniak (interprété par Patrick Huard), 42 ans, a une âme adolescente. Alors qu’il s’apprête à se construire un avenir paisible, sa compagne Valérie (Julie Le Breton) lui annonce qu’elle est enceinte. C’est alors que son passé de donneur de sperme le rattrape : David Wozniack apprend avec stupeur qu’il est le géniteur de… 533 enfants, sous le pseudonnyme de “Starbuck”. Junkie, acteur raté, saltimbanque, ses enfants génétiques filent un mauvais coton. Le père malgré lui va tout faire pour les remettre sur le droit chemin, tout en dissimulant sa véritable identité. En explorant les joies de la paternité “moderne”, l’acteur principal redonne petit à petit un sens à sa vie.

Derrière cette comédie joyeuse tournée au Québec, le cinéaste Ken Scott met en perspective un vrai dilemme d’actualité : quelle est la part de responsabilité d’un donneur de sperme vis à vis de sa progéniture ? “Les donneurs se retrouvent aujourd’hui pères biologiques de dizaines d’enfants qui, n’ayant pas accès à leur identité, restent des citoyens de seconde zone”. Starbuck pose le débat, entre deux scènes de franche rigolade.

Gagnez un poster du film signé par l’acteur Patrick Huard et le réalisateur Ken Scott en postant un commentaire avec votre adresse email ! Deux gagnants seront tirés au sort parmi les participants.

Bande-annonce du film Starbuck, sorti le 22 mars 2013 aux Etats-Unis avec les comédiens Patrick Huard, Julie Le Breton et Antoine Bertrand.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • L’animation française séduit la CalifornieL’animation française séduit la Californie Récompensé dimanche soir lors des Oscars, le savoir-faire français en matière d'animation fait régulièrement ses preuves aux Etats-Unis. Derrière des films d’animation américains à succès […] Posted in Cinema
  • Gilles Paquet-Brenner, le schizophrèneGilles Paquet-Brenner, le schizophrène Avec Elle s’appelait Sarah, en salles le 22 juillet à New York et Los Angeles, Gilles Paquet-Brenner porte un regard neuf sur la tragédie de la Rafle du Vel d’Hiv’. « J’ai perdu une […] Posted in Cinema