Subscribe

La Cour suprême examinera la requête du condamné à mort Hank Skinner

La Cour suprême des Etats-Unis a accepté lundi d’examiner sur le fond la requête du condamné à mort texan Hank Skinner, qui demande à ce que des tests ADN soient pratiqués pour prouver son innocence, un dossier dans lequel la France était intervenue officiellement en mars.

La Cour a annoncé qu’elle se saisissait de son cas deux mois après avoir suspendu in extremis – moins d’une heure avant – son exécution le 24 mars.

Agé de 47 ans dont 15 passés dans le couloir de la mort, Hank Skinner est marié à la militante française anti-peine de mort Sandrine Ageorges-Skinner.

Il a été condamné à mort pour le triple meurtre, le soir du réveillon du Nouvel an 1993, de sa compagne, battue à mort, et des deux fils de celle-ci, poignardés. Un jury l’ayant déclaré coupable en 1995, l’Etat du Texas refuse de le laisser, même à ses frais, faire des tests ADN à partir des éléments relevés sur la scène du crime, qui selon lui prouveraient qu’il n’est pas l’auteur des coups.

Related