Subscribe

La Croisette s’invite au FIAF de New York

“Une comète vivante posée pour quelques jours sur la Croisette. Le Festival est un no man’s land apolitique, un microcosme de ce que serait le monde si les hommes pouvaient prendre des contacts directs et parler la même langue” selon Jean Cocteau, président du jury en 1953 et 1954. Dès aujourd’hui, c’est à New York qu’atterrissent les poussières magiques de cette comète. Pour les soixante cinq ans du Festival de Cannes, le French Institute-Alliance Française propose tous les mardis, pendant deux mois, un grand film remarqué lors des précédentes éditions de la mythique compétition.

Mardi 4 juin
12h30, 16h, 19h30

Histoires de festival
Les marches, etc
Femmes au miroir

Trois documentaires de Gilles Jacob, le président du festival depuis 2001, ouvrent la programmation : Histoires de festival et Les marches, etc. (2004) reviennent sur les grands et petits moments de la manifestation, en se glissant dans les couloirs du Palais Lumière, et proposent de nombreuses archives avec certaines égéries présentes et passées. Femmes au miroir (2009), composé d’extraits de fictions, sera aussi projeté pour la première fois aux Etats-Unis.

Mardi 11 juin
12h30, 16h, 19h30

Soleil trompeur
de Nikita Mikhalkov (1994)

Le réalisateur et acteur russe filme une tragédie intime se déroulant sur une journée pendant les grandes purges staliniennes de l’été 1936. Le film a remporté le Grand Prix du jury et l’Oscar du meilleur film étranger. Une suite, Soleil trompeur 2, toujours réalisé par Mikhalkov, était en compétition pour la Palme d’Or en 2010.

Mardi 18 juin
12h30, 16h, 19h30

La leçon de piano
de Jane Campion (1993)

Le superbe film de la réalisatrice néo-zélandaise, seule femme palmée de toute l’histoire du festival.

Mardi 25 juin,
12h30, 16h, 19h30

Les ailes du désir
de Wim Wenders (1987)

La romance fantastique du réalisateur allemand, inspiré par certains poèmes de Rainer Maria Rilke, a reçu le prix de la mise en scène.

Mardi 2 juillet
12h30, 16h, 19h30

Histoire(s) du cinéma
de Jean-Luc Godard (1988)

Une pièce majeure de l’œuvre de JLG, un travail d’archiviste et d’artisan remarquable, compilant des centaines d’extraits de films avec des collages, des montages sonores.

Mardi 9 juillet
12h30, 16h, 19h30

Et vogue le navire…
de Federico Fellini (1983)

Le voyage surréel et funèbre du cinéaste démiurge italien au matin de la Grande guerre, entièrement tourné dans les studios romains de la Cinecitta.

Mardi 16 juillet
12h30, 16h, 19h30

Les amours d’une blonde
de Milos Forman (1965)

Après L’As de pique (1963), le réalisateur filme un jeune amour dans les environs de Prague et dessine le portrait tragi-comique d’une jeunesse en Tchécoslovaquie communiste. Après le Printemps de Prague, Milos Forman émigrera aux Etats-Unis, où il enseignera le cinéma à l’université de Columbia et réalisera ses œuvres les plus connus.

Mardi 23 juillet
12h30, 16h, 19h30

Viridiana
de Luis Buñel (1961)

Palme d’Or ex aequo avec Une aussi longue absence d’Henri Colpi, le film, considéré comme sacrilège, sera censuré en Espagne franquiste.

Mardi 30 juillet
12h30, 16h, 19h30

Pickpocket
de Robert Bresson (1959)

Le parcours de Michel (Martin Lassalle), qui élève le vol au niveau d’un art, dans un Paris magnifiquement mis en scène.

 

Renseignements et réservations:

http://www.fiaf.org/events/spring2013/2013-06-ct-cannes.shtml

FIAF, Florence Gould Hall
55 East 59th Street,
New York, NY 10022

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related