Subscribe

La Fête de la musique s’exporte Outre-Atlantique

 

La fête de la musique s’exporte bien. A Boston, Miami, Los Angeles, San Francisco et New York, ainsi que dans quelque 400 villes dans le monde, la célébration venue de la France rythmera, samedi 21 juin, les heures du premier jour de l’été…

Aux services culturels de l’ambassade de France à New York, Emmanuel Morlet, responsable de la musique, s’enthousiasme :” Cela commence vraiment à ressembler a une fête”

A New York, l’initiative est née en 2006, entre la France et les Etats-Unis, quand Aaron Frideman, citoyen américain, assiste à sa premiere fête de la musique francaise. Enthousiasmé par le concept, il décide de l’exporter dans sa ville natale.. Il crée son association “Make music New York” (MMNY); et dès l’année suivante, épaulé par l’ambassade francaise, il met sur pied la première fête de la musique à New York. Ce jour là, le socialiste Jacques Lang, ex-ministre francais de la culture et instigateur de la celebration en 1982, fait le deplacement.

Pour la deuxième édition de MMNY, le travail de lobbying a été plus important. Les budgets réduits de l’association d’Aaron Friedman (environ 25 000 dollars) ont été augmentés par l’ambassade et l’engagement de la mairie – le maire Michael Bloomeberg a même annoncé l’événement quelques jours plus tôt, sur la chaine de television Fox.

Des 75 groupes punk sur Governors island, rebaptisée “punk island” pour un jour, aux block party, en passant par l’orchestre philharmonique de la ville au Lincoln Center, sans oublier la rétrospective de Louise Bourgeois au Guggenheim, les trottoirs, cafés et parcs publics new-yorkais se transformeront en véritable scène géante, où professionnels et amateurs se cotoieront, dès 11 heures du matin et jusqu’à 10 heures du soir.

Sur la côte Ouest, la toute première édition se tiendra à Pasadena (Los Angeles), qui accueille notammemt les jeunes Français des Plastiscines et d’Antipop. San Francisco s’y mêlera également, de pair avec la Silicon Valley.

Boston et Miami (avec une extension au nord de la Floride, à Jacksonville), déjà fins connaisseurs de l’événement ne sont pas en reste, avec une programmation détonnante.

Emmanuel Morlet n’est pas inquiet face a la concurrence de la fameuse Marmaid Parade de Coney Island à Brooklyn, qui se deroule le même jour. Pour lui, l’événement, “n’en est qu’au premier étage de la fusée”. Des l’année prochaine, à New York, l’accent sera mis sur une programmation plus française.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • L’agenda des artistes français aux Etats-Unis en septembreL’agenda des artistes français aux Etats-Unis en septembre A vos agendas ! La rentrée s'annonce studieuse pour la scène française aux Etats-Unis. Le jazz et l'électro mènent la danse de cette ribambelle de concerts avec M83, Cyrille Aimée et David […] Posted in Music
  • “Le souvenir de vous me tue”“Le souvenir de vous me tue” Deux Américains chantent l’amour courtois de la France du Moyen Âge à l’Église Française du Saint Esprit. Eric Redlinger, luthiste et ténor, et Sylvia Rhyne, soprano, forment, à la scène […] Posted in Music