Subscribe

La Floride reproche à la SNCF son rôle dans l’Holocauste

Des élus de Floride se sont félicités vendredi de la décision des autorités de cet Etat de rompre un accord avec la SNCF portant sur le financement de programmes éducatifs sur l’Holocauste, accusant la compagnie française d’avoir participé à la déportation des Juifs.

“La volonté affichée par la SNCF de financer des programmes éducatifs de Floride traitant de l’Holocauste était inappropriée”, ont dénoncé dans un communiqué ces élus de Floride, dont la parlementaire républicaine Ileana Ros-Lehtinen, présidente de la Commission des Affaires étrangères à la Chambre des Représentants.

“Soutenir l’enseignement de l’Holocauste ne se substitue pas à la prise en compte par la SNCF de ses erreurs, la SNCF doit être contrainte à dédommager ses victimes”, ont-ils ajouté en dénonçant le fait que la compagnie avait “cherché à améliorer son image à travers des campagnes de communication après avoir commencé à prospecter sur des contrats de trains à grande vitesse aux Etats-Unis”.

Des élus du Congrès ont déposé en mars un projet de loi pour autoriser des poursuites contre la SNCF pour son rôle dans le transport de Juifs vers les camps de la mort. Dans une lettre datée du 6 décembre et adressée à la SNCF, le département de l’Education de Floride avait indiqué qu'”après avoir examiné les nombreuses préoccupations soulevées par les diverses parties prenantes (…)”, il avait “choisi de mettre un terme à ce partenariat” conclu en août dernier.

Depuis les années 2000, la SNCF tente de se positionner sur le marché américain du train à grande vitesse mais elle fait l’objet de vives critiques quant à son rôle pendant la Seconde guerre mondiale.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related