Subscribe

La France candidate pour l’organisation de l’Euro-2016

Le président de la Fédération française de football (FFF) Jean-Pierre Escalettes a déclaré jeudi que la France “devait aller seule à la conquête” de l’organisation de l’Euro-2016, écartant l’idée d’une éventuelle co-candidature avec l’Italie.

“On y va pour gagner et on y va tout seul, a affirmé Jean-Pierre Escalettes à l’occasion du coup d’envoi officiel de la candidature de la France. La France, grande nation du football, avec ses 2.500000 licenciés, doit aller toute seule à la conquête de cette manifestation. Il y a une volonté commune de tout le football à y aller et à y aller seul.”

“Il n’y a pas eu de contact officiel ou officieux avec la fédération italienne”, a-t-il ajouté. “L’Euro-2016 doit s’inscrire dans la durée et nous aider à construire les outils de développement de demain, les stades, de véritables lieux de vie, des stades modernes, sécurisés, des lieux de rencontre et d’échange pour pérenniser ce lien social qui est la vocation de notre football”, a-t-il poursuivi.

Le secrétaire d’Etat français aux Sports Bernard Laporte a également réfuté avoir milité pour une candidature commune avec l’Italie. “Je n’ai jamais dit qu’il fallait faire cette candidature avec l’Italie, a-t-il expliqué. Je suis très ami avec le ministre italien des Sports (Rocco Crimi, ndlr) mais aujourd’hui, il n’est pas question d’association. Bien sûr que nous y allons seuls. Si la France n’est pas capable d’organiser seule l’Euro-2016, on aurait des soucis à se faire.” Bernard Laporte a également confirmé le déblocage d’un fonds de 100 millions d’euros “pour aider à la construction et à la rénovation des stades.”

En outre, Jean-Pierre Escalettes a annoncé que l’ancien défenseur de l’équipe de France Lilian Thuram sera la “cheville ouvrière d’un groupe de sportifs” qui seront les ambassadeurs de la candidature de la France à l’Euro-2016.  “Lilian Thuram est élu au conseil fédéral en tant que représentant des sportifs d’élite. Fort de cette légitimité, il doit assumer une fonction autour de cette candidature mais il ne peut pas l’assumer tout seul. Ce que nous souhaitons, on en a discuté, c’est qu’il soit la cheville ouvrière, le détonateur et le fédérateur d’un petit groupe de sportifs qui savent gagner et qui vont nous aider à gagner cette candidature”, a affirmé Jean-Pierre Escalettes.

“Ceux qui ont porté le football français au plus haut niveau, ceux qui nous ont fait rêver, doivent être les premiers supporteurs de ce projet et entraîner l’adhésion, pas seulement de ceux qui ont voté, mais de tout le pays et de toute la France parce que c’est un élément sur lequel va se décider la candidature”, a-t-il ajouté.

Lilian Thuram a, de son côté, indiqué qu’il allait prendre contact avec d’anciens internationaux vainqueurs de l’Euro-84 ou ses anciens coéquipiers, champions du monde en 1998 et d’Europe en 2000.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related