Subscribe

La France confirme l’abandon du “test souris” pour les huîtres

Le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la pêche a confirmé samedi l’abandon du “test souris”, très contesté par les ostréiculteurs, et son remplacement par le test chimique.

“Ce changement de méthode” qui décide de l’interdiction ou non de la vente des huîtres est “opérationnel sur l’ensemble du territoire national, dès le 1er janvier 2010”, a indiqué le ministère dans un communiqué. Vendredi soir Olivier Laban, président de la section régionale conchylicole d’Arcachon avait lui-même annoncé à l’AFP avoir été informé la veille, par courrier, de cette modification.

Le responsable s’était félicité de cette nouvelle, soulignant que c’était une demande de longue date. Les professionnels ont toujours dénoncé ces tests, estimant qu’ils provoquaient des résultats positifs même en cas d’absence de toxine. “C’est le test chimique qui décidera désormais des ouvertures ou fermetures de bassin, mais le test souris est maintenu comme dispositif de vigilance” vis-à-vis des toxines inconnues ou émergentes, a-t-on précisé au ministère de la Pêche.

Les “tests de la souris” consistent à injecter des extraits d’huîtres à des souris pour déceler la présence éventuelle de micro-algues toxiques pour l’homme. Si deux souris sur trois meurent dans les 24 heures, les coquillages sont interdits à la vente.

Le changement de procédure en faveur du test chimique a été validé à la mi-septembre par l’ensemble des autorités sanitaires européennes, a-t-on ajouté de même source. La modificiation de la réglementation européenne – aujourd’hui seul le test souris est reconnu par Bruxelles – sera adoptée “dans les prochaines semaines”, a-t-on encore affirmé de même source, soulignant que la France souhaite que “les choses aillent vite”.

Pour les professionnels, la confirmation du ministère n’est pas une surprise. Ces derniers mois, Bruno Le Maire, le ministre de la Pêche, s’était engagé à faire entrer le test chimique en application par anticipation dès le début de l’année 2010.

“La modification du test au niveau européen verra le jour à l’été 2010 car cela ne peut pas se faire d’un coup de baguette magique”, a expliqué M. Laban. Le premier test chimique entrera en application sur le bassin d’Arcachon lors des prochains prélèvements prévus le 18 janvier, selon lui.

Depuis 2004, le test souris a régulièrement conduit à des interdictions de vente des huîtres du bassin d’Arcachon, provoquant la colère des ostréiculteurs. La France, premier producteur européen d’huîtres, compte 15.000 à 20.000 ostréiculteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Les GRIBs de Bernar Venet exposés à Los AngelesLes GRIBs de Bernar Venet exposés à Los Angeles Les "GRIBs" du célèbre artiste français Bernar Venet, résidant aux Etats-Unis, sont exposés dans deux galeries d'art de Los Angeles jusqu'à fin septembre. Ces reliefs fabriqués à partir de […] Posted in Culture
  • Tarte au mascarpone et à la framboiseTarte au mascarpone et à la framboise Pour une tarte de 24 cm de diamètre (6 à 8 parts) : Pour la pâte sablée pur beurre : - 150 g de farine - 80 g de sucre - 7,5 g de sucre vanillé (1 sachet) - 120 g de beurre mou en […] Posted in Culture