Subscribe

La France débloque 5 millions d’euros pour le camp d’Auschwitz-Birkenau

La France a débloqué 5 millions d’euros pour la préservation de l’ancien camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, installé par l’Allemagne nazie dans le sud de la Pologne, a annoncé aujourd’hui la direction du musée d’Auschwitz.

Cet argent sera versé pendant cinq ans, à partir de 2012, a indiqué dans une lettre adressée à Simone Veil, ancienne déportée d’Auschwitz et présidente d’honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, le Premier ministre français, François Fillon, cité sur le site internet du musée. “La France est un pays dont le passé complexe a forgé des liens très forts entre l’expérience historique et l’identité collective. La mémoire de la Shoah est aujourd’hui très présente en France, à la fois dans l’espace publique, l’éducation et les nombreuses initiatives sociales”, a écrit le directeur du musée d’Auschwitz, Piotr Cywinski, dans un communiqué.

Pour préserver le camp d’Auschwitz, la Pologne avait invité la communauté internationale à réunir un fonds permanent de 120 millions d’euros, dont les recettes permettront de conserver le cite. Plusieurs pays ont déjà annoncé leur participation à ce fonds qui dispose actuellement de 97 millions d’euros, selon le musée. L’Allemagne a accordé 60 millions d’euros, la Pologne 10 millions d’euros, l’Autriche 6 millions d’euros, les Etats-Unis 15 millions de dollars et la Grande-Bretagne 2,5 millions de livres (2,8 millions d’euros). L’Union européenne a débloqué 4 millions d’euros et Israël 3,5 millions de shekels (900 000 dollars).

De 1940 à 1945, environ 1,1 million d’hommes, de femmes et d’enfants, dont environ un million de Juifs d’Europe occupée par les nazis, périrent dans le camp d’Auschwitz-Birkenau. Le musée, créé par le gouvernement polonais en juin 1947, abrite aujourd’hui des milliers d’objets personnels des victimes, et nécessite des mesures urgentes de conservation. Le site du musée, visité l’an dernier par plus d’un million de personnes, s’étend sur 200 hectares et comprend 155 bâtiments en état et 300 en ruines.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related