Subscribe

La France décroche deux Grammy Awards grâce à Phoenix et David Guetta

La France a remporté deux Grammy Awards, prestigieux prix musicaux décernés dimanche à Los Angeles, grâce au groupe Phoenix et au DJ David Guetta, tandis qu’Aulnay-sous-Bois, ville nommée en tant que coproductrice d’un disque de blues, est repartie bredouille.

Lors de cette 52e cérémonie des Grammy, considérés comme les Oscars des musiques actuelles et décernés dans la nuit de dimanche à lundi en heure française, Phoenix a été sacré dans la catégorie meilleur album alternatif pour “Wolfgang Amadeus Phoenix”.

Le groupe versaillais s’est payé le luxe de devancer des légendes de la pop, Depeche Mode (“Sounds of the Universe”) et le duo David Byrne et Brian Eno (“Everything that Happens Will Happen Today”), ainsi que les groupes américains Death Cab for Cutie (“The Open Door”) et Yeah Yeah Yeahs (“It’s Blitz!).

“Wolfgang Amadeus Phoenix” est le quatrième album de Phoenix, composé de Thomas Mars, Deck D’Arcy, Christian Mazzalai et Laurent Brancowitz (“Branco”).

Phoenix jouit d’un statut à part sur la scène musicale française: fleuron de la pop hexagonale, il est encore plus coté à l’étranger que dans son propre pays. Le quatuor, qui écrit ses chansons en anglais, est devenu l’an dernier le premier groupe français à jouer dans l’émission télévisée culte américaine “Saturday Night Live”.

David Guetta a été récompensé dans la catégorie du meilleur titre remixé pour son tube “When love takes over” (avec, au chant, l’Américaine Kelly Rowland).

Le DJ de 42 ans, qui a été préféré à Dennis Ferrer, Jean Elan, Dave Aude et Anders Trentemoller, était en lice dans quatre autres catégories. “Cela veut dire que la culture DJ et la culture dance progressent enfin en Amérique”, a-t-il lancé sur la scène du Staples Center.

En revanche, Aulnay-sous-Bois a vu ses espoirs s’envoler dans la catégorie blues traditionnel: le jury a préféré “A stranger here”, de Ramblin Jack Elliott, à “Chicago blues, a living history”, l’album dont la ville de Seine-Saint-Denis avait cofinancé l’enregistrement (20.000 euros sur un total de 40.000).

Ce disque regroupe notamment les bluesmen Billy Boy Arnold, Billy Branch et John Primer. Il a été enregistré en 2008 à Chicago, en lien avec le festival “Aulnay all blues”, organisé chaque année par la ville de banlieue parisienne.

Malgré cette déception, cette dernière a connu une médiatisation inattendue grâce à sa nomination aux prestigieux Grammy Awards.

La cérémonie a été un triomphe pour l’Américaine Beyoncé, qui a raflé six prix, mais sa jeune rivale country-pop Taylor Swift est repartie avec le trophée phare de l’album de l’année.

rcw-bar-pr/cac

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related