Subscribe

La France “ne laissera pas tomber Florence Cassez”

La France “ne laissera pas tomber Florence Cassez”, cette jeune femme emprisonnée au Mexique pour enlèvements alors qu’elle a toujours clamé son innocence, a affirmé mardi devant l’Assemblée nationale le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Pierre Lellouche.

“Cette affaire n’est pas close” et “les autorités françaises et en tout premier lieu le président de la République suivent de très près ce dossier et mettent tout en oeuvre pour lui venir en soutien”, a-t-il ajouté, en réponse à une question du député-maire (UMP) d’Orléans, Serge Grouard.

“Nous avons exprimé à plusieurs reprises au gouvernement mexicain notre préoccupation au regard des conditions dans lesquelles Mme Cassez a été arrêtée et dans lesquelles l’instruction et les deux procès de première instance et en appel ont eu lieu”, a-t-il précisé.

“Nous avons de bonnes raisons de penser qu’elle n’a pas pu exercer ses droits de la défense de façon satisfaisante et qu’elle n’a pas pu bénéficier d’un procès équitable”, a poursuivi le secrétaire d’Etat.

Le président Nicolas Sarkozy rencontrera à nouveau son homologue mexicain Felipe Calderon en juin au Canada lors du prochain sommet du G20 et chacune des manifestations prévues pour la prochaine tenue de l’Année du Mexique “sera l’occasion pour tous les Français de rappeler le sort de Mme Cassez et nos exigences quant à sa libération”, a précisé Pierre Lellouche.

Agée de 35 ans, la Française purge depuis 2005 une peine de 60 ans de prison à Mexico pour enlèvements. La jeune femme affirme que son arrestation et sa condamnation ont été mis en scène par la police mexicains, soucieuse de montrer son efficacité dans la lutte contre le trafic de drogue.

Paris avait demandé qu’elle soit autorisée à effectuer sa peine dans une prison française, mais le Mexique avait refusé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related