Subscribe

La France se prépare à affronter une tempête particulièrement violente

La France se prépare à affronter samedi soir une tempête particulièrement violente, avec des vents pouvant aller dans certains départements jusqu’à 150 km/h, mais qui ne devrait pas, selon Météo France, atteindre le niveau de celles de décembre 1999.

68 départements ont été mis en vigilance par les services de Météo France. 4 (Charente-Maritime, Vendée, Vienne, Deux-Sèvres) l’ont été en vigilance rouge et 64 en vigilance orange. C’est la deuxième fois depuis 2001 -date de création de la vigilance- que Météo France, qui prévoit une tempête “d’une ampleur et d’une intensité peu communes qui nécessite une vigilance particulière”, lance un avis de vigilance rouge.

Les conseils des pouvoirs publics sont de rester chez soi en vigilance rouge, et de limiter les déplacements en vigilance orange.

La tempête, qui touchera l’ensemble du pays au nord d’une ligne allant des Landes aux Alpes, devrait “être moins forte que celle de décembre 1999”, même si “des dégâts importants sont à attendre”, dit Météo France.

Des vents très violents devraient commencer à arriver sur le sud-ouest de la France samedi vers 19H00. Les plus fortes rafales, jusqu’à 130 km/h dans l’intérieur des terres et 150 km/h sur le littoral, seront observées sur les dépa

rtements en vigilance rouge dimanche entre 1H00 et 6H00 du matin.

Dans les autres départements, les rafales de vent pourraient atteindre entre 100 et 120 km/h.

Selon les préfectures, la tempête pourrait provoquer des chutes d’arbres, de tuiles ou de cheminées, des coupures d’électricité ou de téléphone, et des risques de crues. Elles invitent les gens à observer les consignes de sécurité habituelles en cas de tempête : rentrer à la maison, ne pas monter sur les toits, arrimer au sol les objets qui pourraient s’envoler, ne pas se promener en forêt, ne pas toucher les câbles à terre. Pour les professionnels, elles conseillent de rentrer bétail et matériel et de mettre les grues “en girouette”, c’est à dire de laisser la flèche libre dans le vent.

Dans le sud-ouest, on envisageait des risques de crues de la Garonne, “notamment au niveau de la confluence Garonne-Dordogne”, ainsi que “de fortes vagues sur le littoral”. Le Pont d’Aquitaine, qui franchit la Garonne au nord de Bordeaux, sera fermé dans les deux sens entre samedi 22H00 et dimanche 10H00.

La préfecture de Vendée a déconseillé les promenades le long du littoral et demandé aux “professionnels de la mer” de prendre les précautions utiles et aux plaisanciers d’éviter de sortir.

La mairie de La Rochelle a mis en place une cellule de veille.

A Landerneau (Finistère), la mairie, qui a prévenu la population du débordement probable du cours d’eau local, l’Elorn, a distribué vendredi des sacs de sable.

A Strasbourg, la municipalité a annulé le grand défilé du carnaval, prévu dimanche après-midi où plusieurs milliers de personnes étaient attendues, pour “préserver la sécurité” des participants.

Selon Météo France, l’amélioration devrait se produire par la façade atlantique, à partir de dimanche en fin de matinée.

Lors des tempêtes des 26 et 27 décembre 1999, qui avaient fait 92 morts, les rafales de vent avaient atteint jusqu’à 200 km/h. Des arbres avaient été arrachés par centaines de milliers, des toits éventrés, des poteaux électriques jetés à terre, les transports avaient été paralysés. Météo-France avait parlé de “phénomène à l’extrême du possible en Europe”. Les dégâts matériels avaient été estimés à des dizaines de milliards de francs.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related